Requiem from the Darkness
Visuel Requiem from the Darkness / 京極夏彦 巷説百物語 (Kyōgoku Natsuhiko Kōsetsu Hyaku Monogatari) (Animes)

Épisode 7 : La rue Katabiraga

Titre original : 帷子辻 (Katabiragatsuji)
Date de diffusion originale : 14 novembre 2003
Date de diffusion française : 13 décembre 2007

Momosuke a été contacté par l’intermédiaire Fushimiya, une connaissance de son éditeur Tsutaya.

Et rencontre les  inspecteurs Ogata Sajuro et Sasayama Genban, venus de Kyoto. Ils présentent à Momosuke une série de neuf peintures montrant les étapes de décomposition du cadavre d’une femme. Et ils lui parlent de meurtres qui se sont produits dans la rue Katabiraga, des femmes considérées comme très belles, retrouvées déjà en état de décomposition. L’impératrice Danrin y serait morte, avec son suaire le Katabira, éponyme de la rue où elle fut retrouvée. Bouddhiste convaincue, elle désirait montrer de cette matière la vanité de la vie. Les deux inspecteurs soupçonnent les crimes d’être le fait d’un fantôme, d’où leur idée de faire appel à Momosuke. Parmi les victimes compte une courtisane de Shimabara nommée Ohagi.

Sajuro apprend plus tard seul à seul à Momosuke que Genban a perdu son épouse Sato il y a quelque temps, un décès qui l’a profondément meurtri. Lors du cortège funéraire, sa dépouille fut mystérieusement volée. Son corps fut retrouvé plus tard, avec des dessins sur le corps. L’affaire rappelle à Momosuke la légende d’Ono no Komachi, le fantôme d’une femme miséreuse qui se vengeait sur de belles femmes. Plus loin dans la rue, ils sont témoins du passage d’un fantôme de femme au corps pourrissant. Mataichi se montre et quand le policier tente d’attaquer le fantôme, celui-ci esquive et ramasse le corps inerte d’Ogin avant de fuir. Mataichi lui dit qu’Ogin a voulu s’en charger seule mais qu’elle a échoué et est morte.

Le jour suivant, Sajuro parle à Genban du fantôme. Fushimiya remet à Momosuke une lettre arrivée pour lui, de la part de son grand frère, qui lui demande de revenir à Edo ayant à lui parler.

Momosuke se met en route et voit Genban se diriger vers une forêt. Il perd sa trace mais il croise Nagamimi qui lui demande de l’aide pour transporter des affaires. Ils retournent en ville et Nagamimi indique à Momosuke de se cacher pour observer la scène.  Il attire l’attention de Sajuro pour l’éloigner de son collègue et laisse sa charge au sol. La boîte s’ouvrant, elle révèle le corps de Sato à l’intérieur. Ono no Komachi se montre alors, l’accusant de commettre des atrocités en son nom. Il la frappe de son sabre puis Ogin vient  à lui pour l’accabler. Momosuke, ému de la revoir même si elle semble morte-vivante, se montre et témoigne son soulagement. Mataichi vient alors conclure le châtiment de Genban. Le corps contenu dans la boîte était celui d’Ohagi qu’il a tuée. Genban les a aussi représentées, le corps en train de pourrir. Il est alors assailli par toutes les femmes mortes de sa main. Cependant, pour leur prouver son amour mortifère, il se suicide.

Ogin s’était fait passer pour morte pour piéger Bengan. Nagamimi sort un autre corps qu’il avait transporter à Momosuke à son insu et le place devant Genban de sorte à faire croire qu’il était le vrai tueur et que Genban a donné sa vie pour l’arrêter. Genban avait lui-même enlevé le corps de son épouse décédée et l’a abandonné quand celui-ci commençait à se décomposer. Puis il a développé un plaisir à voir des femmes mortes et a commis ses crimes. Mataichi demande à Momosuke s’il veut vraiment continuer de les suivre dans leur monde ou revenir au monde normal. Momosuke décide de les suivre, tandis que Sajuro revient et découvre son collègue mort, croyant à la mise en scène de Mataichi.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.