Requiem from the Darkness
Visuel Requiem from the Darkness / 京極夏彦 巷説百物語 (Kyōgoku Natsuhiko Kōsetsu Hyaku Monogatari) (Animes)

Épisode 1 : Arai, le nettoyeur de haricots

Titre original : 小豆洗い (Azukiarai)
Date de diffusion originale : 4 octobre 2003
Date de diffusion française : 25 octobre 2007

Un jeune écrivain se perd en montagne sous une pluie battante. Un homme en haillons le sauve d’une chute mortelle après qu’il a glissé et lui conseille de quitter les lieux. L’écrivain trouve refuge dans un bâtisse vraisemblablement abandonnée, et voit une poupée effrayante qui marche toute seule et disparaît dans une ombre. Un autre voyageur, un moine, vient s’y abriter. Il a toutefois un sursaut en voyant la veille ensegne du bâtiment : Buchiya. Le propriétaire, nommé Tokuemon, les accueille chez lui. L’écrivain découvre que s’y trouve aussi une femme et l’homme en haillons. Il entend alors un bruit qu’il identifie comme celui d’un Azuki Arai, un esprit nettoyeur de haricots. Les autres invités remarque son érudition et il explique qu’il se dédie en ce moment à l’écriture d’énigmes pour enfants, il s’est donc renseigné sur les mythes folkloriques. Tokuemon leur narre alors son histoire : il avait autrefois un jeune apprenti orphelin nommé Yasuke. L’enfant avait le don de faire apparaître dans un récipient un nombre précis de haricots, si bien que cela permit d’attirer les faveurs du seigneur local et de faire prospérer la boutique. Tokuemon en fit son héritier, mais Yasuke fut le lendemain assassiné par l’un de ses employés pourtant modèle : Tatsugoro. Arrêté, le meurtrier fut exécuté pour sa sentence.

Dans la nuit, le moine, nommé Enkai, prend peur et s’enfuit de la chambre où il dormait avec l’écrivain. Il s’agit en fait de Tatsugoro, lequel n’avait pas supporté qu’un gamin nouvellement arrivé rafle la place de successeur alors que lui avait travaillé soigneusement depuis tant de temps. Traumatisé, il est soumis à une vision de son crime qu’il regrette, revoyant mourir Yasuke devant lui. L’écrivain voit alors l’homme en haillons, Mataichi, la femme et celui qui se faisait passer pour Tokuemon prononcer leur jugement : même s’il fut un employé dévoué, un crime reste un crime. Soudain, tout s’efface et l’écrivain se retrouve en dehors de la vieille boutique, effondré. Le corps de Tatsugoro est retrouvé le lendemain sans vie et le visage serein est retrouvé dans la rivière par des passants. L’écrivain retrouve les trois mystérieuses personnes, La femme, Ogin, décrit Mataichi comme un illusionniste et celui-ci la considère comme une marionettiste. Le jeune écrivain voit un pantin de Yasuke revenir à elle et reprendre l’apparence de la poupée qu’il avait vue la veille. Les trois lui conseillent de se tenir à l’écart d’eux puis ils s’éclipsent.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.