Prison School

Titre original: 
Kangoku Gakuen - Prison School
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Humour, ecchi, tranche de vie
Date de sortie originale: 
2015 (le 10 juillet)
Date de sortie en France: 
2015 (le 10 juillet)
Nombre d'épisodes: 
12 + 1 OAV
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming, DVD, Blu-ray
Prix: 
gratuit en streaming

Opening/Ending

Opening: "Ai no Prison" par Kangoku Danshi (Hiroshi Kamiya, Katsuyuki Konishi, Kenichi Suzumura, Daisuke Namikawa et Kazuyuki Okitsu)
Un opening assez fun en sachant qu'à l'instar d'un Free! les cinq chanteurs du groupe sont les doubleurs des personnages principaux ^^

Ending: "Tsumibukaki Oretachi no Sanka" par Kangoku Danshi

Avis

Le manga original Prison School était déjà super délirant et barjot, alors quand la nouvelle de son adaptation en anime est tombée, je ne pouvais que me jeter dessus. Et le début de cet anime est ô combien à la hauteur.
La première chose frappante dès le début est le soin immense accordé à l'animation, à l'instar de la finesse des dessins du manga original. Le manga original était parfois approximatif dans l'anatomie des personnages mais là, tout est nickel dans son réalisme et ses exagérations. Les tronches que font les personnages principaux sont à se pisser dessus de rire. La direction artistique a fait vraiment fort dans le traitement des ombres et lumières, j'adore cette manières de combiner ombres fortes et douces sur les personnages, procédé que je n'avais quasiment jamais vu auparavant. On remarquera même des effets de loupe quand on voit à travers les lunettes de Gackt, petit détail a priori insignifiant mais attestant de la volonté de l'équipe de réalisation à soigner un maximum l'anime. La censure est très présente sur pas mal de gros plans de fesses, c'est un peu stupide quand on voit que le cul en sang de Kiyoshi dans l'un des épisodes n'est pas censuré. Mais bon je m'en tape un peu de voir des culs lol.
Excellent travail aussi pour ce qui est du scenario, l'esprit du manga est parfaitement respecté et on se marre à longueur d'épisode avec cette histoire aussi stupide qu'hilarante. L'humiliation de nos héros est totale et sans limite, face à ces dominatrices sans pitié. Le travail décapant de doublage rend d'autant plus épique la chose. Chaque personne a droit à son heure de gloire ou plutôt de honte la plus atroce, offrant toujours plus de scène à se tordre de rire. Même les filles du BDE sont encore plus timbrée, entre Meiko la droguée d'entraînement militaire et Hana l'obsédée de la vengeance oeil pour oeil, dent pour dent. Mari est plus soft, le genre classique de personnalité ténébreuse et rancunière, mais ce rôle convient parfaitement pour l'histoire. 

Franchement je vous recommande vivement de tester si l'humour un peu trash ne vous rebute pas! C'est l'un des rares anime où le côte ecchi participe parfaitement à l'humour général de la chose et le niveau ne faiblit pas d'épisode en épisode. Vivement la saison 2 !! 

Hanoko, trois épisodes vus, le 25/07/2015 puis tout de vu dès qu'un épisode sortait

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Prison School / Kangoku Gakuen - Prison School (Animes)Wallpaper/fond d'écran Prison School / Kangoku Gakuen - Prison School (Animes)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici