Princess Jellyfish

Princess Jellyfish

Titre original: 
Kuragehime
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Humour, amour, otaku-girl
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2010
Nombre d'épisodes: 
10 + 1 spécial
Nombre d'épisodes sortis en France: 
10
Durée: 
23 minutes par épisode
Support: 
TV, internet
Prix: 
0,99€ l'épisode sur Kaze, épisode 1 gratuit

Opening/Ending

Opening : Koko Dake no Hanashi - Chatmonchy

Très sympa, avec beaucoup de références cinématographiques connues.

Ending : Kimi ni Kirei no Kizuite Okure - Sambomaster

Détonant, agréable, avec des images mignonnes.

Avis

"Fraîchement sorti au Japon et directement apparu en France sur le site de streaming de Kaze, voici venir une petite bombe shôjo pleine d'humour.
Les manga et les animes sur les otaku femelles commencent à pulluler (Otaku Girls...). Je pense que le marché a compris qu'il en avait assez des jolies héroïnes un peu cruches qui réussissent toujours dans les domaines de prédilection de Barbie. Donc, tout en gardant le côté love, on nous sert maintenant du shôjo avec des filles pas forcément jolies, qui assument leur côté garçon manqué et à qui il arrive quand même de bonnes choses.
Princess Jellyfish est un condensé d'humour, misant notamment sur de nombreuses références cinématographiques (James Bond, Kill Bill...) et d'animes (dans le premier épisode, on a droit à Heidi). Pour peu, on renouerait volontiers avec les vieux classiques. A part ça, on a droit à de nombreuses situations cocasses, à des personnages hauts en couleur, limite caricaturaux, et à des dialogues très fun.
L'histoire tourne autour d'une bande d'otaku-girls effrayée par le monde des gens beaux. L'héroïne de l'histoire souhaite devenir dessinatrice et adore les méduses. Elle est réellement handicapée d'un point de vue social et est donc célibataire depuis toujours. Pourtant, comme toutes les jeunes filles, elle n'est pas indifférente aux beaux garçons, surtout quand l'un d'entre eux dort dans sa chambre alors qu'elle pensait qu'il était une femme. C'est en somme le résumé du premier épisode. Et là, on se dit que la série va envoyer du pâté. Quand j'en aurai vu plus, je vous tiendrai au courant.
Graphiquement, c'est assez spécial tout en étant soigné. Le chara-design est particulier, il me fait un peu penser à Nana pour les jolies filles. Tout passe très bien, c'est très coloré et dynamique, et on reconnait les références du tac au tac. Bon point.
Musicalement, pas mal de thèmes romantiques se mixant avec des thèmes plutôt comiques. Des génériques très bons, et des voix pile poil bien choisies (pour la version japonaise).  

Pas grand chose à dire de plus si ce n'est que cet anime a moyen d'envoyer la sauce ! A suivre." 

DDG, le 09/11/10

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici