PERSONA5 the Animation

PERSONA5 the Animation

Titre original: 
PERSONA5 the Animation
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
action, fantastique drame, tranche de vie
Date de sortie originale: 
2016 (épisode pilote) - 7 avril 2018 (série)
Date de sortie en France: 
7 avril 2018
Nombre d'épisodes: 
1 pilote + 26 + 1 spécial à venir
Nombre d'épisodes sortis en France: 
26
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming, blu-ray, DVD
Prix: 
abonnement streaming

Avis

Je ne connais que de loin la saga des Persona qui a pas mal de renommée au Japon, mais assez peu de visibilité par chez nous. Cependant, l'épisode 5 avait remporté en franc succès ici aussi, du moins parmi les critiques. Avec la sortie de cet anime, la réussite du 5 devait être aussi commerciale  J'étais même étonnée qu'aucun anime ne soit sorti plus tôt, seulement des mangas.  

Persona5, c'est l'histoire d'un adolescent, puis d'une bande, qui acquièrent le pouvoir de "réformer" des personnes aux intentions perverties et néfastes. Ils entrent dans leur imaginaire à leur insu et détruisent leur alter ego maléfique, ce qui a pour effet d'anéantir leurs mauvaises intentions dans le monde normal. Ils se sont baptisés les Voleurs Fantômes et ayant eux-mêmes subi des injustices, ils rendent justice à leur façon.
Le principe est vachement sympa et original. Il permet d'installer deux univers distinct et reliés: le monde normal où nos héros sont des lycéens aux capacités physique normales et le monde imaginaire, le Mementos. Dans celui-ci, donnant forme aux fantasmes des gens, On a droit à des créatures fantastique à la fois surréalistes mais gardant des attraits rappelant la réalité. Les "Palais", dans lesquels se logent les alter-ego maléfiques, proposent des architectures grandioses au style varié. Et les character designers se sont aussi fait plaisir sur la tenue des héros, et de leur Persona, esprit combattif leur octroyant leurs pouvoirs dans le Mementos (qui ne manqueront pas de rappeler les Stands de JoJo's Bizarre Adventure).
Si le concept a de quoi séduire, en anime malheureusement c'est très répétitif à suivre. Bien que le premier épisode nous fasse un teasing sur la fin, le reste de la série est très plan-plan: une mauvaise personne qui fait souffrir les autres, une exploration de son palais imaginaire et un combat contre le boss torché en trois coups de cuillère à pot. Les personnages ont des pouvoirs stylés, mais leur limite n'est pas clairement définie et les combats restent assez basiques. On sent bien le manque du gameplay du jeu vidéo original.
Ensuite, à la Sailor Moon, la bande s'agrandit progressivement d'un nouveau justicier, on découvre son histoire, puis il se retrouve éclipsé quelques épisodes après par un nouvel arrivant. Seul le héros garde toujours la vedette et sert à relier tous ces personnages. Makoto s'en tire aussi à peu près bien, puisqu'elle est la soeur de l'une des antagonistes de l'histoire. Nous avons donc une belle brochette de personnages, mais pas tous exploités à leur plein potentiel. Même si au milieu de la série, l'histoire évolue, ça ne décolle jamais vraiment sur la structure narrative. Et autre élément qui paraît superflu car inexpliqué: les séquences où l'on voit Ren en prison, face à un geôlier et deux gardiennes. On ne voit pas le réel lien avec l'histoire, à moins que ce soit purement symbolique de l'évolution mentale du héros.
Visuellement, c'est très fidèle au jeu d'après les images que j'ai pu en voir. La série est globalement très soignée et détaillée. La B.O. présente aussi quelques jolis morceaux, reprenant même quelques thèmes issus du jeu. 

Cet anime reste assez bon à regarder, mais il n'offre probablement qu'une vision limitée su jeu original. À savoir qu'un épisode spécial est prévu pour raconter la vraie fin dans le jeu. 

Hanoko, un épisode vu le 13/04/2018 puis tout de vu au 14/10/2018

 

Vous êtes ici