Univers des Patalliro

Patalliro Saiyuki

Patalliro Saiyuki

Titre original: 
Patalliro Saiyuki
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Parodie - Voyage en occident - BL
Date de sortie originale: 
06 (ou 07 selon le sources) juin au 25 novembre 2005
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
26
Durée: 
9 minutes
Support: 
t

Opening/Ending

Opening : "Hydrangea Love Story (Ajisai Ai Ai Monogatari)" par v-u-den
Ending : "Nanchuu Koi wo Yateruu YOU KNOW?" par Berryz Koubou

Avis

"Patalliro Saiyuki est une adaptation du manga du même nom, lui même spin-off du manga fleuve Patalliro qui avait également connu une adaptation il y a 25 ans. 

Le format 9 minutes est réservé aux DA humouristiques super punchy, du genre 10 000 mots/conneries à la seconde. Bien que Patalliro Saiyuki ait le profil, je suis plutôt sceptique quand je me rends compte que les épisodes vont par trois, une façon comme une autre de revenir au format 26 minutes. Pour quelle raison avoir choisi ce format ? Ca va être punchy à mort, mais 26 minutes ça aurait été indigeste ? Contrainte de temps ? Manque d'expérience des scénaristes ? On verra bien... 

Comme son nom l'indique, Patalliro Saiyuki est une énième adaptation du Voyage en occident. On espère que l'originalité de celle-ci sera d'apporter son lot d'humour et de scènes potentiellements gays. 

Il faut également se demander pourquoi avoir fait cette adaptation à ce moment précis. Peut être tout simplement parce que le manga Patalliro Saiyuki s'est rerminé en 2004. Le temps de négocier les droits, préparer le boulot, un an est vite passé. 

Enfin, 26/3 = ça fait à peu prêt 9 épisodes, quelle partie du manga est-ce que ça va traiter ? 1 tome, 2 tomes ? Les 8 ? 

J'ai commencé à regarder les épisodes et j'ai eu du mal à décrocher : le style est clair, les couelurs sont vivifiantes, le design est sympa, l'anim' est de bonne qualité. Arrivé en fin d'épisodes, le suspens est insoutenable (ou presque ^^^) et on enchaîne sans se poser de question sur le suivant. Par contre il n'y a pas de suspens à la fin de chaque "arc" (c'est donc à l'impression d'être coupé au tiers de l'épisode, qui n'ets pas une impression). 

Pour ce que j'en ai vu, le dessin animé reprend les scènes clefs du Voyage en occident (la rencontre avec Sanzo, Hakkai etc..), mais introduit beaucoup d'humour, notemment dans la mise en scène (où San Goku en se déplaçant dans le ciel, percute la lune qui tout comem nous cryait qu'elle était au loin). L'humour se trouve donc dans les infidélités faîtes à l'histoire originelle. L'exemple le plus marquant est la rencontre Goku-Sanzo, où Goku ayant passé 500 ans sous la montagne aux 5 pics, est tellement incrassé qu'il ressemble à un petit buisson. La " Divinité du jour" qui sert d'entremetteur aux deux ets obligé de l'épiler, laver, sécher les cheveux pour qu'il soit à peu prêt présentable. c'ets bien drôle (à l'origine, Goku est seulement sale, ici Sanzo le snobe carrément).  

La narration ets bien faîte : si le passage de la Révbolte dans les cieux a été zappé au début, elle est ensuite réintroduite au cours de la série par le narrateur. Celui-ci, personnifié, n'hésite pas à intervenir pour expliquer tel ou tel élément (le nom de Hakkai notemment). C'est cool. A celà s'ajoute les notes des subbers, qui sont également utiles (pour les noms japonais, les jeux de mots etc.) 

Quant à l'aspect bishonen, il ets introduit à divers moment par l'apparition du personnage de Banko Rakan, émissaire du ciel, qui n'hésite pas à "corrompre" notre beau et effiminé Sanzo, ou de jeunes demoiselles (mais il ne touche pas au cochon, le bougre). 

En un mot, je ne peux que vous conseiller cet animé, bien fait, drôle, adaptation réussie, et yaooooi ;)" 

Docteur Spider, 5 épisodes vus, 10/08/07

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici