Oh! Edo rocket

Titre original: 
Ooedo rocket
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Humour, historique, action, fantastique, science-fiction
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
Pas de licence
Nombre d'épisodes: 
26
Durée: 
26 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, fansub

Avis

Les feux d'artifices, voilà qui promet un anime original et explosif ! Dynamique, marrant et bien foutu, Oh! Edo Rocket nous promet bien des aventures délirantes. 

Nous suivons les aventures de Seikichi, le héros avec ses cheveux en pétard qui me fait pas mal penser à Tetsu (Peace Maker Kurogane) qui doit relever un défis pas banal lancé par Sora (elle s'est elle-même baptisée ainsi) : fabriquer un feu d'artifice capable d'atteindre la Lune ! Parallèlement de mystérieuses créatures extra-terrestres sont arrivées sur Terre et s'affrontent, tandis que les autorités vont essayer de les arrêter. De fil en aiguille, l'intrigue de l'anime se développe et se complexifie.
Le scenario est vraiment très bon et ne manque pas de rebondissements surprenant. L'histoire globale avance assez lentement mais les épisodes sont paradoxalement très denses car il se passe énormément de choses. Ainsi, on n'est pas aussi tenu en haleine qu'espéré mais on reste tout de même très pris dans l'aventure grâce à l'interaction entre tous les personnages.
La série ne manque pas de qualité et les personnages en éminemment font partie. Le casting très nombreux et varié, offre un habile mélange de personnages à la fois délirants et profonds. Même certains qui paraissent insignifiants au début peuvent prendre de l'importance par la suite. Des tas de choses paraissant anodines peuvent prendre des proportions bien plus grandes.
Oh ! Edo Rocket propose aussi toute une pléthore caricatures et parodies tout au long de ses épisodes. Les références et les anachronismes affluent pour contribuer à l'ambiance déjà très déjantée de base. Des inventeurs historiques, des séries télé, des metteurs en scènes, des dramas, des films, des écrivains… les clins d'oeil nécessiteront une connaissance assez pointue pour être saisis (mis à part quelques-uns assez connus). On sent bien d'ailleurs dans la série que les influences sont multiples. À cela s'ajoute également plusieurs satyre de la politique japonaise qui sont assez surprenantes.
Rien ne manque, l'aspect graphique cartonne tout autant ! Déjà, on note un character design super pêchus pour tous. L'un des curiosités nous attire l'attention : plusieurs personnages sont dessinés de manière volontairement grossière et caricaturale, rappelant certains mangas old school et sont intégrés avec les autres, dessinés normalement. Le contraste fonctionne moyennement et n'apporte pas grand-chose à la série. On remarquera surtout l'originalité dans la stylisation sumi-e des décors. Ces traits noirs épais sont du plus bel effet pourvoit chaque scène de décors beaux et détaillés à la Requiem from the Darkness. Le revers de ce choix est que les personnages ne s'intègrent pas assez, il aurait fallu qu'ils aient aussi des cernes noirs gras pour que cela soit plus cohérent. Enfin, on a bien vu que la série a des inspirations plurielles, ce qui justifie toute cette tambouille ! Les quelques combats sont bien punchy aussi mais ils deviennent décevant dans la deuxième moitié de la série, à plusieurs reprises on croit que l'on va assister à des affrontements d'anthologie mais ils sont trop vite résumés, dommage.
Cerise sur le gâteau, l'OST est un régal! Encore une fois, on ne donne pas dans la banalité, l'anime est accompagnée de nombreux morceau de jazz qui swing un max! Certains airs sont très connus mais je n'ai plus les noms qui me viennent à l'esprit.  

Oh ! Edo Rocket fait partie de ces animes atypiques qu'il fait du bien de voir. Pour autant, le genre reste très accessible et a de quoi plaire au plus grand nombre. Vivement recommandé ! 

Hanoko, cinq épisodes vus le 15/04/08 puis tout de vu fin 2013

 

"On va vous parler de Seikichi, le maître artificier! Recherchant les plus belles gerbes explosives et manquant de se faire prendre par la police, il voit une jeune fille lui faire une requête suprenante: faire des feux d'artifice qui puissent atteindre la lune!  

Premier épisode très fouilli où se mêlent styles graphiques et personnages dont on ne connait pas la fonction pour l'instant. En passant par les autres artisants, des monstres, un dépressif et j'en passe. Tout ceci dans l'ambiance de la période Edo.  

On en a vu des choses, les pro de la pêche, du cirque, du circuit.. mais là! " 

urd, 2 épisodes vus 15/03/08

Wallpapers

wallpaper/fond d'écran Oh! Edo rocket (Animes)wallpaper/fond d'écran Oh! Edo rocket (Animes)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici