Nicky Larson

Titre original: 
City Hunter
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action, humour, ecchi, romance
Date de sortie originale: 
1987
Date de sortie en France: 
1990
Nombre d'épisodes: 
140 (4 saisons: 51+63+13+13)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
140
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD
Prix: 
17,99€€ par DVD, 49,99€€ par coffrets DVD, 134,90€€ pour les intégrales

Opening/Ending

Opening 1 (saison 1): "Ai yo kienaide" par Kahoru Kohiruimaki (épisodes 1 à 26)
Bel opening. Le choix d'une telle chanson est surprenant, surtout pour les premiers épisodes de la série, on pourrait s'attendre à avoir un truc qui bouge plus, par exemple le premier ending en opening et ce générique-ci en ending. Mais je trouve ce choix judicieux, il donne une certaine profondeur à l'anime et la relation entre Laura et Nicky (pas de mésentente sur mes propos hein les pervers qui passeraient par là =p !). La chanson n'est pas extra mais la chanteuse a une très belle voix qui transmet bien les émotions.

Opening 2 (saison 1): "Go Go Heaven" par Toshiyuki Ohsawa (épisodes 27 à 51)
Chanson qui swing bien, dommage que visuellement l'opening ne soit plus punchy et moins niais.

Opening 3 (saison 2): "Angel Night" par PSYS

Opening 4 (saison 2): "Sara" par Fence of Defense

Opening 5 (saison 3): "Running To Horizon" par Tetsuya Komuro

Opening 6 (saison 4): "Downtown Game" par GWINKO

Ending 1 (saison 1): "Get Wild" par TM NETWORK (épisodes 1 à 51)
J'adore, cet ending est trop bon ^^

Ending 2 (saison 2): "Super Girl" par Yasuyuki Okamura

Ending 3 (saison 2): "Still Love Her" par TM Network

Ending 4 (saison 3): "Atsuku Naretara (If I Could Become Passionate)" par Kiyomi Suzuki

Ending 5 (saison 4) "Smile & Smile" par AURA

Opening 1 français: "Nicky Larson ne craint personne" par Jean-Paul Césari

Un jour peut-être j'oserai chanter à fond la caisse cette chanson en karaoke \o/

Avis

Nicky Larson ou City Hunter pour les puristes, une série qu'on ne présente plus tant elle est célèbre; elle fait partie de ces animes qui ont transcendé le seul domaine de la culture japonaise et otaku old school pour devenir un des animes cultes de notre enfance, et pas uniquement pour les nostalgiques du club Dorothée. 

J'avais un peu regardé à l'époque mais j'étais un peu trop petite malheureusement. Je l'ai réellement découvert lorsque j'en avais revu pas mal d'épisodes pendant mes années collège, mais mes souvenirs étaient lointains. À présent, à l'occasion de la sortie DVD de la série en version non censurée par Beez il y a deux ans, je savoure à nouveau la série.
Je pensais qu'en la regardant à nouveau en n'étant plus gamine je n'aimerais pas autant et je serais surtout touchée grâce au côté affectif mais ô joie, Nicky Larson est vraiment génial! J'adore cette série car elle est vraiment fendante tout en ayant plus implicitement une réelle profondeur d'histoire. Le début de la série est très fort car on commence avec quelques épisodes trop tordants puis on enchaîne vite avec deux épisodes très tristes qui surprennent assez. La suite devient un peu uniforme sur la tonalité fortement humoristique, les épisodes se ressemblent tous mais restent quand même très amusants à regarder, jamais je ne me suis ennuyée devant Nicky Larson.
C'est sans doute grâce aux personnages qui, mine de rien, ont beaucoup de personnalité. À commencer bien sûr par Nicky (Ryo pour les puristes, comme vous préférez) qui d'un côté a la grosse classe (et la grosse tête et la grosse ... je n'en dis pas plus  ) et de l'autre, il est souvent hyper stupide à cause de ses travers pervers qu'il ne réprime guère. Tout cela fait que le personnage n'est pas ennuyeux du tout et ses mimiques font toujours marrer. Laura (Kaori) aussi est attachante, même si son comportement est celui de la rabat-joie de service pour le pauvre Nicky qui ne demande rien à personne hormis la générosité corporelle des femmes qu'il rencontre. Elle a un véritable rôle dans l'histoire et n'est pas là juste pour introduire un peu de morale à la perversité de Nicky. Hélène (Saeko) et Mammouth (Umibôzu) ne sont pas encore très développés comme personnages même s'ils ont chacun leur caractère. Je n'ai pour le moment pas d'opinion définie à leur sujet. 

Comme si ça ne faisait pas assez de qualités comme ça, il faut en plus que l'anime soit pourvu d'OST splendides, offrant un vrai régal pour les oreilles, les connaisseurs en la matière sont probablement tous d'accord à ce niveau. Seul petit Hic, à partir des épisodes 30, le choix des musiques devient trop répétitif, c'est dommage. Ensuite visuellement, la série est de facture classique: bonne mais pas exceptionnelle. Cependant, le character design est assez soigné. Petit détail intéressant: Laura (contrairement à Nicky) change régulièrement de tenues mais reporte plusieurs fois les mêmes. Une petite touche de réalisme qui est rare dans les manga et animes
Quant à la VF, elle est kitsch au possible et ridicule au plus haut point, mais elle l'est tellement qu'elle participe à l'humour de la série et on se marre bien à certaines phrases des personnages secondaires qui ont souvent l'air décalé. Après, les changements des noms japonais pour des noms français reste très discutable mais c'était à la mode à l'époque et ils avaient sûrement cherché à diffuser City Hunter comme un dessin animé comme les autres, sans la barrière du connaisseur en animation japonaise. Diffuser l'anime comme une oeuvre grand public sans rebuter les personnes qui auraient du mal à retenir des noms japonais en somme. C'est cela aussi qui fait que certaines scènes salaces ont été coupées dans la première version française de l'anime, pour ne pas mettre de mauvaises idées dans la tête des enfants. Cela dit, je ne pense pas que City Hunter était initialement destiné aux enfants, mais peut-être était-il encore difficile à l'époque de considérer qu'un dessin anime comique ne soit pas destiné aux enfants.
Cependant, avec la réédition des DVD par Beez, les épisodes sont disponibles en intégralité sans censure aucune. En VO ça passe inaperçu mais en VF on remarque les scènes coupées lorsque soudainement les personnages se mettent à parler japonais au lieu de français. Après les avoir vues, ces scènes n'étaient pas bien méchantes, l'humour salace allait légèrement plus loin sans trop en faire. Mais c'est dommage qu'elles aient été coupées car elles ajoutent vraiment encore plus d'humour audacieux ^^.  

 

 

Un classique de l'animation japonaise que tout le monde devrait connaitre, fan d'animes ou pas. Moi j'adore! J'espère avoir un jour l'occasion de lire le manga original City Hunter (Nicky Larson).

Hanoko, un bon paquet d'épisodes vus dont toute la saison 1 récemment, le 06/12/2010

À voir aussi: Angel Heart, une suite alternative. 

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)Wallpaper/fond d'écran Nicky Larson / City Hunter (Animes)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici