Maoyu

Titre original: 
Maoyuu Maou Yuusha
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Heroic-fantasy, drame, comédie, romance, ecchi
Date de sortie originale: 
2013 (le 4 janvier)
Date de sortie en France: 
2013 (le 1er juillet)
Nombre d'épisodes: 
12 + 1 spécial
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12 + 1 spécial
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, streaming
Prix: 
abonnement streaming 1000¥ / 7,70€€ par mois

Opening/Ending

Opening: "Mukaikaze" par YOHKO
Sympathique opening mais la chanteuse casse les oreilles pendant le refrain en gueulant comme ça :/

Ending: "Unknown Vision" par Akino Arai
L'air n'est pas top mais j'aime beaucoup le style de la chanson. Les illustrations qui font livre manuscrit du moyen-âge sont vachement chouettes aussi.

Avis

Maoyu ou la recette d'une série totalement atypique à partir de stéréotypes! 

L'introduction nous présente sommairement une énième histoire de guerre entre les humains et les démons et elle aboutit très vite à ce qui serait d'ordinaire le dénouement: l'affrontement du héros et du roi des démons! Sauf que le roi des démons, une charmante jeune femme, fait comprendre au héros que sa mort (ou même celle du héros) ne résoudrait en rien le guerre entre les deux camps et que seule une révolution complète dans la manière de penser des gens à propos de leur conflit sempiternel pourrait mettre un terme à tous les massacres.
L'anime nous présente volontairement un héros à l'allure stéréotypée au maximum pour faire véhiculer le message voulu : donner une dimension universelle à la série. D'ailleurs "Yuusha" signifie "héros" en japonais et "Maou" signifie "Roi des démons". Les deux protagonistes font s'atteler non pas à départager les deux camps mais à les réunir par la diplomatie, l'économie et des innovations technologiques pour que cesse la guerre.
Le concept de cette série est très surprenant et intéressant car c'est un angle de vu inédit d'une histoire d'heroic-fantasy. De plus, le scenario, très riche et très dense rend la série prenante et complexe, on y verra même abordé plusieurs notions de politique, plus ou moins directement. Même si par moment les choses se goupillent un peu trop facilement, l'ensemble reste crédible.
Pour rendre le tout vraiment fun, l'anime ne manque pas d'humour du début à la fin. Et même si les négociations sont plus politiques que musclées, il y a tout de même quelques brefs beaux combats. Les personnages sont nombreux et même s'ils sont tous anonyme, ils ne manquent pas de personnalité.Après je n'ai pas été complètement passionnée par la série, sans doute parce que je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. Ils sont justement trop classiques pour vraimpent nous emballer, mais je ne saurais réellement le reprocher cela fait partie des caractéristiques si propres à la série sans quoi le mélange aurait peut-être moins fonctionné.
Visuellement, la série est de qualité. J'aime bien le filtre aquarelle appliqué à la plupart de décors qui donne une impression picturale aux images, un peu comme dans Deltora Quest. Le contraste avec les couleurs épurées des personnages n'est pas trop fort donc ça passe. 

Bref, Maoyuu Maou Yuusha est une petite perle insolite de 2013 à découvrir! 

Hanoko, un épisode vu le 17/06/2013 puis tout de vu au 12/08/2013

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Maoyu / Maoyuu Maou Yuusha (Animes)Wallpaper/fond d'écran Maoyu / Maoyuu Maou Yuusha (Animes)Wallpaper/fond d'écran Maoyu / Maoyuu Maou Yuusha (Animes)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici