Lamune

Titre original: 
Lamune
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Romance
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
12
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, fansub

Opening/Ending

Opening Theme: "Lamune Iro no Melody" par Mayu
Ending: "Summer Vacation" par Ayumi Murata
Ending dernier épisode: "Nantene 76's" par Hiromi Satou

Avis

Un anime complètement vide, dans le sens où il n'y a strictement aucune intrigue. On suit le quotidien de Kenji, Nanami et leur entourage sans qu'il se passe quelque chose de particulier. Tout est joyeux, la vie est belle, le ciel est bleu, les oiseaux chantent et ils nous cassent les oreilles. 

En gros, c'est un anime mou où il ne se passe rien. Inutile de préciser que je n'ai pas accroché du tout et que c'est d'un ennui remarquable. Néanmoins, j'ai quand même réussi à regarder quatre épisodes, en accéléré certes, mais c'est déjà pas mal. Je voulais voir si toute la série allait comme ça et c'est bien parti pour.
L'anime et ses personnages sont tous sur un petit nuage. Encore, la série aurait pu montrer quelque chose de plus intéressant si les personnalités des personnages étaient plus profondes mais non, ils sont tous assez homogènes, même si on retrouve certains stéréotypes des les caractères. 

Ce que l'ont peut tout de même noter, c'est qu'il y a assez peu de véritables séquences ecchi, la relation de Kenji avec Nanami étant présentée comme très pure et innocente. Cependant, n'oublions pas que cet anime est adapté d'un jeu vidéo et que l'ont retrouve le thème du harem féminin autour du héros. Certaines scènes, bien qu'elles ne présentent rien d'explicite, sont tout de même assez suggestives, dans les angles de vue choisis pour les narrer en partie. Par exemple, le moment où Kenji fait des chatouilles à Nanami ou quand il mange de sa pastèque (épisode 1).
Je n'ai pas d'information sur le jeu original mais il se pourrait fort que ce soit un jeu érotique. Rien qu'à voir les wallpapers, qui sont apparement dans le style graphique du jeu vidéo plutôt que dans celui de l'anime, on voit bien là des indices sur l'origine de cet anime et des allusions ecchi, même légères, pas fortuites. Le wallpaper où Nanami arrose son jardin est le plus évident. Mais dans l'anime, on a malgré tout voulu mettre en avant un aspect plus innocent.
Cette ambiance choisie démarque un peu Lamune des autres mais cela ne suffit pas à lui donner de la consistance. Graphiquement, l'anime est bof, les couleurs un peu trop flashy à mon goût. C'est dommage quand on voit l'opening qui est visuellement d'un niveau supérieur. Tant pis, ça n'aurait quand même pas sauvé la série. 

Au final, je n'ai pas envie de dire que cette série est complètement naze, mais la poésie qu'elle semble vouloir transmettre n'opère pas du tout, peut-être que si de jolies musiques avaient été plus présentes un petit charme seraient nés. Alors c'est pas vraiment une réussite. Je vous conseille plutôt de lire Aria si vous recherchez des ambiances douces et poétiques.

Hanoko, quatres épisodes vus, le 27/11/09

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici