Kokkoku

Kokkoku

Titre original: 
Kokkoku (刻刻)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, thriller, drame
Date de sortie originale: 
2018 (le 7 janvier)
Date de sortie en France: 
2018 (janvier)
Nombre d'épisodes: 
12
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, Streaming, DVD
Prix: 
abonnement streaming

Opening/Ending

Opening: "Flashback" par MIYAVI vs KenKen
Un super opening, visuellement et musicalement, qui sort de l'ordinaire!

Ending: "Asayake to Nettaigyo" par Boku no Lyric no Boyomi
En revanche, cet ending, c'est juste pas possible. Pourquoi faire un truc aussi fan service gratuitement, qu'est-ce que ça m'agace XD

Avis

Simplement attirée par l'affiche, je me lance dans cet anime aux allures assez étranges.  

On découvre une drôle de famille assez soudée qui se retrouve impliquée dans un complot qui les dépasse où seul le grand-père pourrait savoir de quoi il s'agit. D'abord un enlèvement, ensuite un pouvoir occulte et des hommes de mains qui veulent s'en prendre au grand-père. Bref un début fort intrigant. De nombreux personnages énigmatiques font leur apparition, notamment cette secte étrange et dangereuse.
Kokkoku est un drôle de mélange d'occultisme, de suspense, d'action mais aussi d'humour. L'histoire demeure très mystérieuse, on ne nous révèle que morceau par morceau la nature de ce monde statique, les motivations des antagoniste restent longtemps inconnues et la narration assez lente installe une drôle d'ambiance. Et à côté, nous avons des protagonistes, la famille Yukawa, complètement décalée. La plupart des membres n'est pas du tout versé dans l'occultisme, ils sont très terre à terre et ont des répliques contrastant pas mal avec leur environnement. La série est plaisante à suivre dans l'ensemble, même si je regrette qu'à la fin, beaucoup de questions demeurent (les réponses se trouvent peut-être dans le manga d'origine?). Les brèves scènes d'action sont plutôt fun, car Juri et son grand-père, dotés chacun d'un pouvoir vont combattre de manière approximative, sans trop maîtriser ce qu'ils font.
La qualité visuelle est excellente au début, mais on voit qu'au fur et à mesure des épisodes, c'est de moins en moins soigné. Des têtes dessinées à l'arrache, une animation minime, etc. Ce n'est pas très dérangeant, mais dommage. 

Un anime qui sort de l'ordinaire donc. Il ne laissera pas forcément de trace indélébile, mais il vaut le détour. 

Hanoko, un épisode vu, le 12/01/2017 puis tout de vu fin mars 2018

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici