Jing, Roi des voleurs

Jing, Roi des voleurs

Titre original: 
Ou Dorobou Jing
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, action, humour
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
2004
Nombre d'épisodes: 
13 + 3 OAV
Nombre d'épisodes sortis en France: 
13
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD
Prix: 
39,99€ l'intégrale

Opening/Ending

Opening: "Shout It Loud" par Scudelia Electro
plutôt stylé visuellement mais musicalement bof.

Ending: "Sha La La" par Scudelia Electro
Plutôt pas mal.

Fiches personnages

Avis

Il parcoure le monde et vole des trésors qui ne sont pas toujours faits d'or. À qui les vole-t-il? Pour qui les vole-t-il et dans quel but? C'est l'histoire de chacun des épisodes de cette série. 

Jing porte le surnom du légendaire roi des voleurs, mais personne ne sait que c'est lui. Légèrement Robin des Bois sur les bords, il vient en aide plus ou moins directement à différentes personnes. Charmeur sans être dragueur, il est puissant malgré son jeune âge.
La série ne semble pas suivre de trame narrative se déroulant sur la longueur. Chaque épisode est une anecdote qui constitue morceau par morceau la légende du roi des voleurs. En général, ce choix est plutôt risqué car il rare qu'une série puisse être passionnante ou vraiment prenante de cette manière. Mais pourquoi pas après tout, on a bien vu des animes tels que Requiem from the Darkness ou Mononoke qui avaient ce schéma narratif et qui sont des pures réussites. Cependant, pour une histoire de type shonen très classique, c'est beaucoup plus délicat, car souvent l'intérêt croit au fur et à mesure que l'intrigue se développe et qu'on l'on rencontre des personnages récurrents. Pour cet anime, j'en ai pas vu beaucoup, mais le début n'est pas spécialement prometteur.
L'univers semblait plutôt original et amusant mais il n'est pas vraiment mis en valeur. Énormément de clichés rien que dans les premiers épisodes viennent déjà entacher la série. Le scenario arrive parfois à nous surprendre, mais ce n'est pas tellement en bien car les dénouements sont trop faciles voire peu crédibles. Les personnages sont aussi très stéréotypés, les méchants stupides à souhait et le héros brille de mille feux à côté. Un schéma assez stérile. Pourtant, je pensais que Jing marcherait sur les traces du grand Nicky Larson car ce protagoniste reste mystérieux, on voudrait en apprendre plus sur lui, son passé. Mais il a bien moins de charisme et est largement moins attachant que notre mercenaire préféré et le début de cet anime ne laisse pas présager d'une suite très intéressante.
L'humour aurait pu rattraper l'affaire mais malheureusement pas suffisamment. On a quelques scènes amusantes, comme au tout début du premier épisode: on commence avec un voyageur qui se fait jarter quelques secondes après son apparition. Cette courte scène saugrenue me laisse penser que la série serait complètement tordantes mais l'humour est en majorité assez lourd et peu imaginatif. Parfois il me rappelle certaines blagues à la noix de film d'animation chinois que j'ai pu voir (3 Royaumes (Les) par exemple). On retrouve ici quelques réactions un peu décalées mais c'est loin d'être délirant. La plupart du temps, on se dit que c'est crétin comme anime et puis c'est tout. J'ai quand même éclaté de rire à la fin de l'épisode deux quand Rose roule une pelle sans crier gare à Jing ^^. Mais bon, cela reste ponctuel. J'avais tendance quand même à regarder en accéléré. Après, on se demande pourquoi les auteurs ont choisi énormément de noms de boissons alcoolisées pour nommer leurs personnages. L'intention est d'ajouter de l'humour certes, mais c'est gratuit, il n'y a pas de rapport avec le sujet de la série.
Visuellement, l'anime n'est pas terrible, très peu de détail dans les décors, les personnages et les combats n'ont rien d'extraordinaire. J'espérais un character design vraiment mieux, il aurait rendu l'anime plus attractif et mis en valeur l'univers mis en place. Tant pis, on reste sur quelque chose de passe-partout.
La VF est assez naze, mais à la limite, vu le niveau de l'anime, ça dérange à peine. 

Bref, je m'attendais à mieux, il semble qu'on n'aura pas grand chose pour cet anime, dommage. Mais qui sait, peut-être que l'on est dans le même cas de figure que pour To Love-Ru, un anime décevant mais le manga original pourvu de bien plus d'éclat.

Hanoko, quatre épsiodes vus, le 13/06/2011

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)Wallpaper/fond d'écran Jing, Roi des voleurs / Ou Dorobou Jing (Animes)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici