Hyouka

Titre original: 
Hyouka
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Lycée, amitié, enquêtes
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
non licencié
Nombre d'épisodes: 
24 (en cours)
Durée: 
24 minutes chaque
Support: 
TV

Avis

"Une nouveauté du printemps 2012 où enquêtes gentillettes et graphismes à tomber se mêlent à la perfection.
L'histoire se déroule dans un lycée aux nombreux clubs et à la grande histoire. Hotaro, notre héros, est du genre peu sociable, fainéant sur les bords. Il se voit forcé de rejoindre un club qu'a fréquenté sa soeur lorsqu'elle était elle-même dans ce lycée : le club de Littérature Classique. Il pense s'y trouver seul et tranquille, mais la jolie Chitanda l'a déjà rejoint. Elle cherche à savoir ce qui est arrivé à son oncle il y a 45 ans dans ce même club. Hotaro, poussé par son ami Satoshi, va rester dans le club et finir par aider Chitanda à résoudre de petites intrigues. Mayaka, s'occupant de la bibliothèque, les rejoint rapidement, intriguée par le talent caché de Hotaro.
Les deux premiers épisodes sont de petites enquêtes basiques. Les trois suivants concernent la fameuse histoire de l'oncle de Chitanda, histoire un peu ennuyeuse à mes yeux. Puis on reprend avec des épisodes "uniques" concernant des mystères de ci, de là. Et on recommence avec une enquête s'étalant sur plusieurs épisodes, très intéressante celle-là. Bref, vous avez compris le rythme de cet anime.
Les mystères sont sans prétention, et notre héros les résout avec lassitude, un peu forcé il faut l'avouer. Ce personnage me fait un peu penser à L, de Death Note, très intelligent mais plutôt atypique. Ils ont ce même tique de triturer leurs cheveux lorsqu'ils réfléchissent, c'est marrant. Il est peu souriant, semble désintéressé de tout ce qui l'entoure, mais Chitanda exerce sur lui un pouvoir étrange où il se sent obligé de l'aider à assouvir sa curiosité.
Chitanda est un personnage naïf, attendrissant mais pas énervant pour autant. Elle peut sembler un peu vide de prime abord, n'être que le faire-valoir de notre héros. En fait, elle s'affirme au fil des épisodes et c'est assez agréable à suivre. Satoshi est le type enjoué que tout le monde envie et déteste à la fois. C'est un peu la touche humour de l'anime, en compagnie de Mayaka, véritable tyran en jupette. Tous ont un esprit assez aiguisé et réfléchissent ensemble aux mystères qui leur sont présentés.
Graphiquement, c'est quand même une belle claque dans nos tronches. L'animation est très fluide, les mouvements hyper décomposés, ce qui donne un aspect réaliste à l'anime. Le dessin est magnifique, fin et très coloré, couleurs qui d'ailleurs sont maniées avec maestria. Le chara-design est agréable, les décors sont enchanteurs. Certains passages changent volontairement de style lorsque nos protagonistes exposent leurs théories sur un mystère.
Les génériques sont sympa à écouter (je ne connais que les premiers opening et ending toutefois) et la musique au sein des épisodes est de bon aloi. Sont souvent repris de grands classiques tels que du Beethoven ou de Bach.
En somme, à part quelques épisodes qui s'essoufflent un peu, ce que j'ai pu voir de cet anime est agréable, fait de grands mystères et de petites enquêtes. Une tuerie visuelle par ailleurs." 

DDG, le 11/08/12, 11 épisodes vus

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici