Hôzuki no Reitetsu

Hôzuki no Reitetsu

Titre original: 
Hôzuki no Reitetsu
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Mystique, comique
Date de sortie originale: 
9 janvier 2014
Date de sortie en France: 
2014
Nombre d'épisodes: 
13 + 13 (saison 2) + saison 3 à venir
Nombre d'épisodes sortis en France: 
13 + 13 (saison 2)
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming, DVD, Blu-ray
Prix: 
gratuit en streaming

Avis

Bienvenue en enfer, organisme géré par un roi des enfers rêvant de se payer quelques vacances et un intendant féru de jardinage de poissons-fleurs. Pour tous vos problèmes administratifs dans la gestion de votre service infernal, adressez-vous à Hôzuki! 

Voici qui va changer votre vision de l'au-delà! Cet anime va donc nous mettre en scène divers démons issus ou non de la mythologie japonaise ainsi que d'autres abominations de manière à la fois totalement loufoque et très terre-à-terre. Ce n'est pas sans nous rappeler la vision humoristique de l'enfer déjà vue dans Dragon Ball 
Les personnages sont fun pour leur côté décalé et l'univers assez créatif nous donne vraiment envie de l'explorer davantage. On relève un bon nombre de références amusantes à d'autres oeuvres qui peuvent se révéler assez pointues et risque pour mal d'entre elles d'échapper au public occidental. En revanche, j'éprouve une certaine déception concernant le scenario qui reste très simple globalement. Même si l'on appréciera l'humour avec lequel sont présentés les diverses créatures, Hôzuki no Reitetsu ne montrera rien de très passionnant et en fin de compte, la drôlerie des scènes n'est pas excellente. Beaucoup de blagues paraissent plus lourdingues qu'autre chose et peineront à nous faire esquisser rien qu'un sourire. Je suis assez rebutée par le fait que le héros soit tant glorifié (mais il reste humble bien sûr), dans beaucoup de détails : « Hôzuki est séduisant », « Hôzuki est trop fort. », « Hôzuki est trop cruel », etc. Pour le coup Hôzuki no Reitetsu nécessiterait plus d'autodérision pour être vraiment marrant. Je pense également que la sauce aurait beaucoup mieux pris si l'anime avait été bien plus trash, cet enfer semble tout de même bien tranquille. Je suppose que les créateurs de la série voulaient la laisser accessible à un plus large public. À voir si dans le manga original, l'auteur va plus loin dans son concept. Toutefois, cette vision de l'enfer joyeux et chaleureux a quelque chose de très Burtonien qui devrait séduire un large public.
Autre qualité et non des moindres, la beauté visuelle. Le design des personnages est très soigné tout comme les fonds stylisés estampes traditionnelles rappelant le côté mystique de l'anime. J'ai pris grand plaisir à regarder la série rien que pour cet aspect. 

Ça faisait un moment que je lorgnais sur cet anime. Le résultat est moyen/bon mais on appréciera l'originalité d'un anime tranche de vie des enfers aussi bien dans sa mise en scène que son esthétique. La découverte de cet univers insolite et de son casting amusant équilibrent la balance par rapport aux défauts du scenario. À tester pourquoi pas. 

Hanoko, un épisode vu, le 24/07/2014 puis tout de vu

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici