Univers des Ghost in the Shell

Ghost In The Shell: Stand Alone Complex

Ghost In The Shell: Stand Alone Complex

Titre original: 
Ghost In The Shell: Stand Alone Complex
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, action, psychologique, mystère
Date de sortie originale: 
2002 (saison 1) et 2003 (saison 2)
Date de sortie en France: 
2004
Nombre d'épisodes: 
26 (saison 1 Stand Alone Complex) + 26 (saison 2: Stand Alone Complex 2nd GIG)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
52
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD
Prix: 
27,90€€ par DVD

Opening/Ending

Génériques Saison 1 Stand Alone Complex

Opening 1: "Inner Universe" par Origa
Très bel opening tout en 3D. Certaines parties semblent chantées en russe si je ne me trompe pas.

Ending 1: "Lithium Flower" par Scott Matthew
Sympathique mais pas extraordinaire.

Génériques Saison 2 Stand Alone Complex 2nd GIG

Opening 1: "Rise" par Origa

Ending 1: "Living Inside the Shell" par Steve Conte

Avis

Ghost in the Shell, l'une des grandes références en matière de science-fiction. J'avais commencé à regarder à la télévision quand ça passait il y a longtemps mais j'avais pris la série en cours de route j'étais un peu paumée et je n'ai pas vraiment suivi. Bref, j'étais passée totalement à côté. Aujourd'hui je décide de m'y rattaquer pour de bon et je dois dire que je n'ai pas été déçue du voyage! 

Des enquêtes policières distinctes sur des affaires criminelles où les technologies cybernétiques sont souvent impliquées, voilà ce qui constitue l'essentiel de la série. Ce ne sont pas tant les enquêtes elles-même qui sont intéressantes mais toutes les problématiques qu'elles soulèvent. La grande force de la série réside en la complexité de l'univers mis en place. Chaque épisode questionne de manière différente la question de la frontière entre l'homme et la machine ainsi que ne nombreuses valeurs humaines remises cause par la cybernétique, sans suivre les sentiers battus sur le sujet. À chaque fois, ces questionnements sont amenés très finement, justement car on est focalisé sur les enquêtes, les personnages ne s'assoient pas pour débattre de la chose contrairement à beaucoup d'animes où les personnages débattent explicitement. Ici, tout est subtile et c'est ce qui rend la série si prenante. Seul l'épisode 15 consacré aux Tachikoma diffère de cette tendance, mais cela ne change en rien la finesse de l'anime.
Ensuite, à travers toute la série se développe l'affaire du Rieur qui apporte la conclusion à l'anime. Une affaire vraiment passionnante et intrigante et encore une fois pleine de philosophie et de complots politiques.
Après, le revers de ce choix est que la série n'est pas vraiment trépidente mise à part l'affaire du Rieur. Dans la deuxième moitié de l'anime, ça s'essoufle un peu et on moins immergé car on a vraiment envie d'avoir la suite de l'affaire du Rieur plutôt que d'autres enquêtes séparées qui n'apportent pas grand chose d'autre à l'histoire au final.
Toutefois, elles permettent malgré tout de mieux développer la personnalité des personnages (la Section 9 surtout). Si Motoko, Aramaki, Batô et Togusa sont assez travaillés, il est regrettable que Saitô, Paz et Borma soient trop relégués au second plan. Pourtant ils ont une certaine présence à l'écran, ça aurait vallu le coup de les mettre un peu plus en avant. Peut-être que la deuxième saison rectifie le tir.
Visuellement, l'anime est également impeccable. L'intégration d'image 3D est magistrale, les scènes d'action très bien faite avec un nombre d'image par seconde augmenté afin de rendre le tout plus fluide et beau à voir. Le character design est lui aussi très soigné. Des décors détaillés et réalistes... Bref, du tout bon. 

Ghost in the Shell Stand Alone Complex n'est donc pas une série haletante mais elle dispose d'une complexité rare dans son histoire et les les différents personnages qui élève cet anime hors du commun. Je me lancerai plus tard dans la saison 2, mais cette saison 1 suffit à prouver que la renommée de la licence Ghost in the Shell n'est pas usurpée. Un classique à voir! 

Hanoko, toute la saison 1 vue, le 26/09/2012

Son petit frère spirituel: Psycho-Pass

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)Wallpaper/fond d'écran Ghost In The Shell: Stand Alone Complex / Ghost In The Shell: Stand Alone Complex (Animes)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de dragon de givre

J'ai toujours adoré l'opening de cet anime :D C'est chanté en russe et latin

Portrait de Hanoko

et aussi de l'anglais
Oui, ce générique est sensass

Ninja Gaiden power :D

Vous êtes ici