Satō Yurie, devenue depuis sergent au service d’information du SDIS, était chargée de l’écriture d’articles couvrant les interventions des pompiers. Son chef lui reprocha que la police récoltât les lauriers de leur intervention et se mît en avant par la presse, devançant les pompiers, ce qui agaça Yurie car elle l’estimait en tort sur les priorités de sujets à traiter.

Elle tenta de rattraper le coup avec un autre article : elle alla interviewer le couple, accompagnée de son collègue Mochizuki, et voulut insister sur l’émotion du sauvetage de leur chat Mei. Yurie aspirait à mettre en valeur le métier de pompier auprès du grand public, étant donné que les recrutements étaient en baisse. Elle espérait donc ne pas se faire doubler par la police ou l’armée sur la question. Pour cela, elle s’attelait à présenter les pompiers en héros.

Cependant, leur nouvel article fut encore une fois éclipsé par d’autres actualités, celle d’un ministre tenant des propos sulfureux et celle d’un mariage éclair d’une actrice.

Le soir, Yurie assurait le service téléphonique de la caserne, prenant les plaintes et les demandes des gens. Les pompiers devaient également partager leurs informations avec la police.

Yurie allait être amenée par la suite à devenir la porte-parole du Groupe M.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.