Dimension W

Titre original: 
Dimension W
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, drame, action
Date de sortie originale: 
2016 (le 10 janvier)
Date de sortie en France: 
2016 (le 10 janvier)
Nombre d'épisodes: 
12
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming, DVD, Bluray
Prix: 
Abonnement streaming

Opening/Ending

Opening: "Genesis" par STEREO DIVE FOUNDATION
Héhé ce groupe à le vent en poupe en ce moment pour faire des génériques d'animes ^^
C'est sympa.

Ending: "Contrast" par Fo'xTails
Un ending beaucoup trop Moe à mon goût.

Avis

J'avais lu le tome 1 du manga original Dimension W, au très bon potentiel. C'est donc naturellement que je mets à cette adaptation animée. 

Les deux premiers épisodes promettent une série de qualité. Déjà, le passage vers la version animée est parfait. Character design, choix des couleurs, les traits pour les paysages, dynamisme des combats. Tout est d'une très grande qualité dans ce début de série, on s'en délecte. Autre particularité stylistique: des fonds de couleur unis qui accompagnent les personnages pour mettre en valeur une émotion. C'est original, mais je n'en suis pas fan ici, cet artifice superficiel ne va pas tant que ça à l'ambiance générale. La qualité baisse très légèrement sur certains épisodes de la fin, mais globalement, l'anime demeure très beau.
Point noir cependant: de nombreux gros plans ecchi sur Mira qui font passer le staff pour des dégueulasses limite Lolicon. C'est quoi cette manie de toujours foutre des gros plans tendancieux, alors qu'il n'y en avait même pas dans le manga, ou presque aucun. En plus, ici, il n'y a aucune scène coquine dans cet anime, tout ça est glissé naturellement comme si de rien n'était. Les mecs, sérieusement ? Peuh, ils n'ont pas osé faire pareil pour Mary, tiens! Alors que niveau formes, il y aurait bien plus à voir avec Mary (une femme bien en chair et en os) qu'avec Mira (qui est un robot). D'ailleurs, sa doubleuse m'agace aussi à en faire des tonnes et à accentuer encore plus le caractère niais de Mira, c'est bien la première que je critique un doubleur japonais. Bref, passons ce petit coup de gueule sur un détail.
Attaquons ensuite le gros morceau de l'histoire. Je n'ai lu qu'un tome du manga, donc la comparaison restera limitée ici. Le début de l'anime est légèrement différent du manga, mais il suit la même trame. Le début est très cool: on nous plonge dans un univers intéressant que l'on découvre en accompagnant des personnages plus cool les uns que les autres. Un monde tirant son énergie d'une autre dimension mais où les accidents liés et ces exploitations peuvent être dévastateurs. Des complots se dessinent dès le début entre le leader du marché, New Tesla Energy et d'autres individus qui lui étroitement liés. Ça commençait très bien mais progressivement, on se demande où est-ce que l'anime nous trimballe. On suit deux ou trois interventions de Mabuchi Kyoma qui font passer le temps avant d'arriver à la mission finale qui n'a pas grand-chose à voir avec ce que nous proposait le début. Énormément de personnages sont introduits dans l'histoire sans être bien exploités car tout finit par se rapporter à deux ou trois parmi les principaux, les autres font plus décoration. La narration est parfois très confuse et on peine à suivre tout ce qu'il se passe. J'espère que dans le manga, tout ça est mieux raconté. De plus, l'immersion dans cet univers n'est pas très réussie car très vite il nous parle de concepts abstraits alors qu'on n'a pas eu l'occasion de découvrir le quotidien des gens vivant en utilisant des Coils.  

Cette adaptation animée commençait bien et finit sur une note tout juste honnête. Le manga original est probablement mieux équilibré. 

Hanoko, deux épisodes vus, le 06/02/2016 puis tout de vu

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici