Coppelion

Titre original: 
Coppelion
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, drame, mystère, aventure
Date de sortie originale: 
2013 (le 2 octobre)
Date de sortie en France: 
2013 (octobre)
Nombre d'épisodes: 
13
Nombre d'épisodes sortis en France: 
13
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, Blu-ray, streaming
Prix: 
Abonnement streaming

Opening/Ending

Opening: "ANGEL" par angela

Ending: "Tôkumade" par angela
Très belle chanson, j'aime beaucoup ce petit goût de musique celtique dans l'air de la chanson. Les passages en accordéon me rappellent aussi agréablement les Négresses Vertes =)
En revanche le moment de pseudo-rap est assez foireux.

Ending épisode 12: "Bye-Bye Alright" par angela

Avis

À l'instar d'un Attaque des Titans (L') - Shingeki no Kyojin, Coppelion et l'une de ces adaptations de manga haute volée qui met le paquet dès le début pour nous clouer sur place, devant notre écran.
La première chose qui frappe est donc l'aspect graphique éblouissant de l'anime. Les décors luxuriant fourmillant de détails ainsi que tout le soin apporté à l'animation élèvent Coppelion au rang des plus beaux animes sortis ces dernières années, si bien que ses premiers épisodes égalent le niveau d'un film d'animation, censé être de meilleure qualité qu'une série en générale. On reconnaît assez bien la patte de l'équipe qui a travaillé sur K dans le character design, les musiques, les ambiances colorées acidulées qui servent une fois de plus une belle série. Comme dans Attaque des Titans (L') - Shingeki no Kyojin, les personnages sont souvent dessinés avec des cernes noirs très épais, ce qui ajoute une touche particulière dans l'esthétique de la série. Cependant, je trouve ici le procédé assez maladroit car il donne trop l'impression que les personnages sont superposés aux décors, ce qui casse un peu les ambiances visuelles. Cependant, le procédé est peu à peu abandonné au fil des épisodes. Cela sera bien l'unique chose que je pourrais reprocher à l'anime d'un point de vue technique.
Coppelion démarre aussi très fort avec son scenario post-apocalyptique intrigant à l'introduction plus que mystérieuse. Nous suivons un trio de lycéennes qui semblent normales au premier abord. Elles évoluent dans une zone dévastée, insouciantes, l'humeur joyeuse comme si c'était une simple balade. Au fur et à mesure que l'épisode défile, on découvre morceau par morceau de contexte de tout ceci, le rôle de ces filles et l'enjeu de la série. Le début de la série est donc très convaincant, avec une certaine justesse dans le ton utilisé pour mettre en valeur le drame de l'histoire. Coppelion, étant une série catastrophe, nous rappelle éminemment les événements notoires de Fukushima. Certes le manga est sorti bien avant mais l'idée de réaliser cette adaptation animée est probablement liée. Aurons-nous ici une aventure visionnaire sur la politique intérieure du Japon face à de telles catastrophes?
Malheureusement plus la série avance, moins elle va bon train. Alors que le début a un certaine finesse, l'anime évolue peu à peu vers du Shônen d'action avec les différentes capacités spéciales des Coppelion, prétextes à des combats surnaturels. Le scenario devient de plus en plus abracadabrant et la psychologie des personnages que rencontrent nos héroïnes manque vraiment de cohérence. À l'inverse, Coppelion nous sert une héroïne qui est exactement une Mary Sue, ce genre de personnage trop idéal du début à la fin de la série, ce qui n'est pas du tout intéressant à suivre. D'autant plus que Naruse a presque tout le temps la vedette, les autres ne faisant que meubler la plupart du temps. 

Coppelion sera finalement un beau gâchis. Cela vaut largement le coup de regarder un ou deux épisodes rien que pour la claque visuelle, je me suis régalée sur le premier épisode. Mais la suite risque de décevoir car elle n'apporte rien de percutant. C'est regrettable au vu du potentiel initial. 

Hanoko, un épisode vu le 03/01/2014 puis tout de vu au 26/02/2014

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Coppelion / Coppelion (Animes)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici