Chrome Shelled Regios

Chrome Shelled Regios

Titre original: 
Koukaku no regios
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Aventure, action, science-fiction
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2013 (le 1er juillet)
Nombre d'épisodes: 
24
Nombre d'épisodes sortis en France: 
24
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, streaming
Prix: 
abonnement streaming (1000¥ / 7,70€ par mois)

Opening/Ending

Opening: "Brave your truth" par Daisy × Daisy

Ending 1: "Yasashii Uso" by Chrome Shelled

Ending 2: "Ai no Zuellni" by Chrome Shelled

Avis

Un anime d'action aventure futuriste tout ce qu'il y a de plus classique autant par l'histoire, le thème, les personnages et même la narration. 

Le premier épisode nous montre une scène en prolepse uniquement constituée de combat nous révélant l'existence d'ennemis complotant avec les monstres contre l'humanité. Tout cela afin de montrer au téléspectateur que l'anime déménage et de l'engager à regarder l'anime jusqu'à découvrir cette scène dans la continuité du déroulement du scénario. Ensuite on passe au véritable début de l'histoire, c'est-à-dire l'arrivée du héros dans l'unité de Nina. Un début très banal avec un anti-héros qui possède pourtant des capacités hors du commun et qui donc va attirer l'attention de tous sur lui, ses prouesses ne se faisant pas prier.
Bref, l'amorce de cet anime n'a rien d'original et ne donne pas vraiment dans la subtilité. Et pour le moment, tout ce qui est mis a en avant représente le b-a-ba du shonen: des combats (exagérés au possible ici), des sentiments (amitié, rivalité et compagnie), des monstres violents horribles bien détestables (joli manichéismes en perspective), des pouvoirs cosmiques phénoménaux (dans un vrai mouchoir de poche... je m'égare là) etc. On a donc des combats où ça saute de partout avec des combattants qui bien sûr ignorent les lois de la gravité et on rajoute l'histoire du "Kei" pour justifier tout ça à l'arrache. J'ai pas trouvé l'anime crédible une seconde.
Par dessus le marché, je n'arrive pas à déceler la moindre richesse à l'univers créé tant il me semble banal et à l'histoire qui est du déjà vu en puissance.
Koukaku no Regios pourrait se rattraper sur son aspect graphique. Et encore pas tellement. L'anime est visuellement plus que correct mais pas époustouflant non plus. Les combats montrés sont certes dynamiques mais ne sont spécialement stylés, on tape dans le tas on saute partout on laisse exploser sa magie emballé c'est pesé. Les personnages le sont un peu en revanche, on peut remarquer que le character design rappelant assez celui de Monochrome Factor est sympa. Encore heureux qu'il y ait au moins ça. Mais là encore il y a quelques personnages à l'allure peu originale comme Felli, sans parler du fait que les personnalités et psychologies paraissent elles aussi bien pauvres. 

Franchement, le peu que j'ai vu m'a largement suffit, si vous cherchez du gros divertissement pas très fin, cette série pourra faire l'affaire. Mais dès que vos exigences s'élèvent à un peu plus que cela, passez votre chemin.

Hanoko, deux épisodes vus, début Septembre 2009

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici