Maomao et le médecin font le grand ménage de l’officine. Le médecin lui propose ensuite un petit encas durant une pause. Maomao remarque la qualité du papier sur lequel est posé le gâteau et il lui apprend que ce papier vient de la fabrique familiale. Cependant, quand la mère du précédent empereur a interdit l’abattage d’arbres, cela a grandement affecté leurs affaires, l’une de ses sœurs est entrée à la Cour Intérieure et lui s’est fait eunuque afin d’aider financièrement leur famille. Maomao lui demande comment sa famille fabrique son papier, admirant sa texture mais déplorant sa friabilité. Elle lui donne alors des conseils pour en améliorer la solidité.

Lihaku convoque ensuite Maomao pour lui demander le prix du rachat d’une courtisane car Pailin risque en effet de quitter Vert-de-Gris pour être vendue. Maomao lui apprend qu’il serait sûrement en concurrence avec deux autres clients fidèles de celle-ci. Pailin étant également une danseuse, Maomao estime à dix mille pièces d’argent, ce qui est bien au-delà des moyens de Lihaku. Maomao veut toutefois intercéder en sa faveur, même si Pailin a un fort appétit sexuel elle a aussi ses préférences en matière d’homme. Elle demande à Lihaku de se dénuder entièrement pour l’évaluer. Jinshi les surprend à ce moment et exige des explications. Maomao répond avoir simplement examiné Lihaku au plus près et l’avoir trouvé à la fois bien bâti et démontrant d’une bonne hygiène de vie. Vexé, Jinshi lui demande alors ce qu’elle pense de lui, Maomao le croit alors jaloux de Lihaku et lui répond qu’il ne rentrerait pas dans les critères de Pailin.

Peu après, Jinshi convoque Lihaku qui lui propose de lui céder le double de l’argent dont il aurait besoin. Lihaku lui demande pourquoi il l’aiderait, Jinshi répond qu’il n’est pas courant de gagner l’estime de Maomao au point qu’elle fournisse ainsi son aide. Il a ainsi enquêté sur lui.

Fils de fonctionnaire qui s’est démené pour devenir soldat à la capitale, Lihaku a gagné l’affection d’un stratège qui lui confia une petite unité. Et Jinshi le voit aussi comme un élément prometteur. Lihaku refuse cependant sa généreuse offre, affirmant vouloir lui-même gagner de quoi libérer celle qu’il aime de ses obligations. Jinshi comprend son point de vue.

Les jours suivants, Lihaku se donne encore plus au travail pour Pailin. Pailin écrit à Maomao, lui apprenant qu’un homme est venu dans leur maison pour parler de son rachat mais qu’il ne s’agissait pas de cela, la jeune employée qui a colporté la rumeur a dû mal interpréter son changement de situation.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.