Blassreiter

Titre original: 
Blassreiter
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, action
Date de sortie originale: 
2008 (le 5 avril)
Date de sortie en France: 
1er juillet 2013
Nombre d'épisodes: 
24
Nombre d'épisodes sortis en France: 
24
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, blu-ray, streaming
Prix: 
abonnement streaming (1000¥ / 7,70€€ par mois)

Avis

Un monde futuriste, des humains se mutant en démons surpuissants en proie à la folie, une équipe spéciale chargée d'éliminer la menace. Blassreiter commence avec un scenario très classique digne d'un FPS de base. Cependant, la série commence à nous en mettre plein la vue de par des combats survoltés entre le XAT et les Amalgames. L'inclusion de 3D pourra repousser certains mais elle n'en demeure pas moins de qualité et très travaillée. Alors que la 3D dans des séries 2D apparaît souvent comme une solution de facilité, avec Blassreiter force est de constater qu'il n'en est rien, on ne peut qu'applaudir le soin apporté pour intégrer les éléments 3D à l'anime.
Ensuite, l'anime nous sert une belle brochette de personnages. J'ai été très séduite par le character design sortant de l'ordinaire alors qu'il tendait à des bishonen dans des rôles de gros durs dans énormément d'animes. Ici, les personnages masculins sont bien virils et ne manquent pas de charme. La minutie apportée au design unique de chacun des Amalgames est également tout à fait remarquable. Ensuite, Blassreiter réussit à donner de la présence à l'écran à chacun des personnages, grâce à leur personnalité très réussie ainsi qu'à l'alternance très réussie des points de vue. Tantôt nous suivons Gerd, tantôt Hermann (mon chouchou de la série), tantôt Amanda, tantôt Joseph etc. L'empathie s'installe très vite et on regarde avec intérêt la série.
L'histoire présente pas mal de clichés sur le monde scientifique mais le scenario est pourtant tourné de manière à ce que tout ne soit pas blanc et noir et que les véritables ennemis restent incertains. De plus, la série ne manque pas de rebondissements que l'on attendait pas toujours, ce qui capte constamment notre attention. Blassreiter fait donc preuve de bien plus de complexité que la moyenne des séries du genre démon/baston SF. La deuxième moitié de la série nous surprend moins, mais elle reste prenante quand même. Après, les mentions à la religion très nombreuses tout au cours de la série pourraient énerver les athées les plus férus en dépit des quelques phases de scepticisme de la part des personnages, mais ça ne gêne pas trop globalement. 

Blassreiter reste donc une très bonne surprise malgré ses clichés. À tout amateur d'action mais qui ne cherche pas forcément à s'abrutir devant des séries stupides, je ne peux que vous recommander chaudement cette excellente série. 

Hanoko, 1 épisode vu, le 07/05/2012, puis tout de vu

À noter que la série a été adaptée en manga de trois volumes (Blassreiter -Genetic-) ainsi qu'en un roman (Blassreiter Judgement). 

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici