Black Butler

Titre original: 
Kuroshitsuji ~Black Butler~
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, historique, action, humour
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2010
Nombre d'épisodes: 
24 + 1 OAV (saison 1) + 12 + 4 OAV (saison 2)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
24 (saison 1) + 16 (saison 2 en cours + OAV)
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, streaming
Prix: 
29,95€€ par coffret DVD

Opening/Ending

Opening : Monochrome no kiss - SID

À partir de l'épisode 17, une autre version de l'opening est montrée (la deuxième partie de la chanson est jouée et la présentation des personnages mise à jour avec les personnages apparus au cours de la série (Grell, l'Undertaker, Ash, etc.).

 

Ending 1 : I'm alive - BECCA

Ending 2 : Lacrimosa - Kalafina

Avis

"Un anime qui fait fondre ma soeur, soit, autant tester. J'ai eu raison.
Voici un anime mêlant habilement action, occulte et humour, sur fond d'aristocratie du siècle dernier.
Très récent, il se targue d'avoir un graphisme et une animation à hauteur des espérances. Les personnages sont charismatiques, que ce soit en mode normal ou en SD. Les décors et accessoires sont splendides, et la mise en couleur judicieuse. Quelques fois, une animation en 3D est insérée entre deux passages d'animation plus classique. ça ne choque guère, ça colle même très bien à l'univers. Pour ce qui est de l'ensemble, c'est très dynamique et bien monté. Les passages humoristiques sont géniaux.
Au niveau de l'histoire, n'ayant vu que deux épisodes, je ne peux pas dire grand chose. Il semble cependant que Ciel et Sebastian soient liés d'une manière très peu orthodoxe et que le majordome possède des pouvoirs démoniaques. Il reste néanmoins un domestique soumis à son maître et d'une redoutable efficacité, pour quel tâche que ce soit. Son sourire sardonique fait souvent froid dans le dos. Les quatre autres domestiques de Ciel sont quant à eux des faire-valoir humoristiques des héros. Le plus souvent, on les voit en SD, faisant des pitreries ridicules. Ciel Phantomhive, ce jeune aristocrate capricieux, semble quant à lui receler bien des secrets. Très dur avec son entourage, il reste néanmoins attendrissant, mais rarement, c'est quand même une sacrée peste gâtée. J'ajouterai enfin qu'une espèce de mise en scène rappelant le yaoi lie souvent les deux principaux protagonistes. Troublant quand on sait que Ciel n'a que douze ans...
Au niveau des musiques, on nous sert des génériques de bon aloi (notamment les ending, pure extase pour mes oreilles). Au coeur de l'anime, nous avons droit à de la musique classique, de l'opéra, ce genre de chose. Ça colle rudement bien à l'ambiance et ponctue de manière efficace les combats et autres moments diaboliques. Les voix sont quant à elles très bien choisies.  

En bref, un anime qui mérite un coup d'oeil prolongé et qui plaira à tous ceux qui aiment l'action, le mystère et les sciences nécromantes."  

Dragon de Givre, le 21/08/09, 2 épisodes vus.

"Black Butler, un série ô combien populaire depuis sa sortie pour ses nombreux bishonen et son ambiance sombre. Personnellement, je n'avais jamais été attirée par cette série, je pressentais un anime reposant uniquement sur ses personnages sublimés mais avec un scenario maigre. Cependant, ce sont les images récurrentes de Grell Stutcliff avec sa scie électrique et son regard psychopathe sur le web qui m'ont donné envie de regarder.
Résultat des courses: un début très prometteur mais une suite qui se tasse. 

Les premiers épisodes m'avaient agréablement surprise. Bien sûr, Sebastian, terriblement séduisant, et Ciel étaient d'emblée les éléments centraux, mais les autres personnages se montraient vraiment fun aussi. La bande de bras cassés qui forme les domestiques de Ciel sont à se pisser dessus de rire tellement ils sont incapables. J'adorais également Madame Red qui était vraiment drôle. Peu après, apparition de ce fameux Grell Stutcliff, ce dieu de la mort agité de la cafetière qui se confirme comme mon personnage préféré de la série. Dommage que par la suite son côté crétin soit plus accentué que son côté psychopathe mais il reste trodant. La relation entre Ciel et Sebastian demeurait également très mystérieuse (leur lien rappelait d'ailleurs un peu celui d'Integra et d'Alucard dans Hellsing).
Bref, tous les personnages étaient drôles à leur manière et semblaient simultanément cacher un passé sombre, ce qui rendait la série intéressante. L'anime se compose au début d'enquêtes indépendantes que Ciel mène. C'est amusant mais on se lasse. Deuxième moitié de la série, les profondeurs de l'histoire commencent à être remuées, principalement concernant la mort des parents de Ciel et la vengeance du jeune Phantomhive. Mais le scenario tourne sans cesse autour du pot sans jamais avancer. L'humour s'estompe et l'histoire devient fade. Même à la fin, lorsque les révélations sont faites, on reste très déçu car les explications restent dérisoires, voire ne tiennent pas debout.
Graphiquement, la série est soignée, mais à nouveau, rien d'exceptionnel. Je trouve l'usage de 3D, notamment pour les carroses assez laid. 

La première saison s'achève donc avec mon impression de premier abord: d'excellents personnages mais un scenario inconsistant. Je ne sais si la saison 2 rectifie le tir ou si le manga est meilleur, mais l'anime n'est pas extraordinaire. Black Butler reste une série sympa, le début est fun mais la suite n'est pas indispensable. À réserver aux fangirls de beaux gosses. 

Hanoko, toute la première saison 1, le 25/08/2012

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Black Butler / Kuroshitsuji ~Black Butler~ (Animes)Wallpaper/fond d'écran Black Butler / Kuroshitsuji ~Black Butler~ (Animes)Wallpaper/fond d'écran Black Butler / Kuroshitsuji ~Black Butler~ (Animes)Wallpaper/fond d'écran Black Butler / Kuroshitsuji ~Black Butler~ (Animes)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici