Berserk (2016)

Berserk (2016)

Titre original: 
Berserk (ベルセルク)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action, horreur, heroic fantasy, aventure
Date de sortie originale: 
2016 (le 1er juillet)
Date de sortie en France: 
2016 (le 1er juillet)
Nombre d'épisodes: 
12
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming
Prix: 
gratuit en streaming

Opening/Ending

Opening: "Inferno" par 9mm Parabellum Bullet
Pas très fan de cet opening, j'ai fini par m'y faire. Cependant, il montre bien plus des éléments du passé que de l'avenir du héros. C'est un peu dommage pour une série qui parle plutôt de la suite.

Ending: "Meimoku no Kanata" par Nagi Yanagi

Avis

L'annonce de cet anime annonçait une démarche similaire de celle de l'anime JoJo's Bizarre Adventure. Après la sortie d'une première série qui narrait un événement particulier du manga, quelques films d'animation ont suivi et à présent voit le jour une nouvelle série qui raconterait tout de A à Z. Une démarche donc louable pour rendre justice à ce manga culte et permettre à ceux qui n'ont pas eu l'occasion de lire le manga (comme moi) de (re)découvrir cette histoire sur support animé. Mais l'entrée en matière de ce reboot fait beaucoup déchanter...

Ceux qui auront commencé cette série devineront sûrement ce sur que quoi je vais commencer: l'aspect graphique. J'ai beau rester ouverte d'esprit à des techniques nouvelles, expérimentales, atypiques, cet anime entièrement en 3D m'en voit désolée. C'est du cel-shading, nous en avons déjà vu qui rendait pas trop mal dans Knights of Sidonia, mais ici le résultat est moche. L'expressivité des personnages s'en trouve bridée à un tel point. Que ce soit la gestuelle ou les regards, tout sonne faux et artificiel et on ne croit pas du tout à ce qu'on voit. Ce choix technique permet effectivement faciliter l'ajout de plus de détails animés, tels que des textures plus riches (quand on voit es décors où les squelettes qu'affronte Gust dans l'épisode un). D'ailleurs nous avons quelques plans fixes assez jolis. Mais le contraste avec la peau ou certains autres éléments très unis est trop fort. Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir poussé la démarche au maximum en ajoutant par exemple le détail des mailles du tissu de la cape de Guts? Voire les pores de son visage carrément! Le dessin de Guts est soigné, mais les autres personnages sont laids. De plus, au fil des épisodes, on remarque quelques courtes séquences qui repassent à de la 2D. Bien plus réussies, elles constituent un désaveu total de la technique majeure utilisée pour la série. On se croirait dans un jeu vidéo rétro et pas dans le bon sens du terme. Le seul personnage réussi est Casca, qui a perdu la boule, pour elle cette technique d'animation fonctionne parfaitement. Mais c'est tout.
Avec un style graphique qui fait si faux, dur dur de se plonger dans cette série. Je n'ai pas lu le manga donc je ne pourrai faire la comparaison niveau scenario. Apparemment cet anime va se consacrer au présent, en faisant seulement des allusions au passé de Guts qui est narré dans la première série et les films d'animation. L'histoire n'est pas trop mal, on suit des personnages auxquels nous nous étions attachés auparavant donc on éprouve un intérêt à regarder. En revanche, les néophytes doivent être assez perdus s'ils commencent par cette série. Les antagonistes directs sont ridicules (Farnese en première ligne, qui fait trop tièpe), jamais il ne se dégage d'eux un quelconque charisme. D'ailleurs, même les nouveaux alliés de Guts laissent indifférent. Le scenario en lui-même n'est pas mauvais, mais rien dans la forme ne permet de réellement l'apprécier. 

Pour ceux qui ne sont pas très regardant du style visuel, cet anime pourrait être pas mal. Cependant pour ma part, je ne sais pas si je tiendrai très longtemps, en l'état cet anime me donne plus envie de voir les films ou bien de me tourner vers le manga original (le premier anime Berserk est très bon mais ne raconte qu'une partie du manga). C'est dommage, ça faisait du bien de se replonger dans cet univers mais on a l'impression d'un Berserk en carton. 

Hanoko, un épisode vu le 06/07/2016 puis tout de vu

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici