Berserk

Titre original: 
Berserk
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Médiéval fantastique, action, drame, horreur
Date de sortie originale: 
1997
Date de sortie en France: 
2002
Nombre d'épisodes: 
25
Nombre d'épisodes sortis en France: 
25
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, VHS, DVD, blu-ray
Prix: 
34,99€€ par coffret DVD, 59,95€€ l'intégrale blu-ray

Avis

Il y avait longtemps que je voulais me lancer dans la célèbre série des Berserk, pourquoi commencer par l'anime qui retrace seulement une partie du manga original? Eh bien déjà, on n'avait pas la fiche sur le site (honte à nous X) ) donc voici chose faite. Mais surtout c'est son ending japonais sensationnel « Forces » qui m'a donné envie de regarder l'anime. Ah le pouvoir de la musique ! 

Bref, venons-en aux faits. L'anime de Berserk se focalise sur le long flash-back narrant le passé du héros Guts. Je pensais que cela n'aurait d'intérêt que pour les fans de la saga mais c'est accessible à tous ! De plus, Je m'attendais simplement à une série très bourrine où les muscles et coups d'épée constituent l'intérêt principal cependant j'ai été agréablement surprise et sur et à mesure que progressait la série. Ce qui est fascinant dans cette série c'est qu'à la fois le scenario de chaque épisode est prévisible mais, à l'instar de Chroniques de La Guerre de Lodoss, tout sonne juste et découle naturellement. Chaque rebondissement semble couru d'avance mais jamais ils ne font tâche. Et tout fait que la fin de la série s'en trouve d'autant plus forte.
Et ce qui fait que tout fonctionne est la profondeur des personnages. Même si ceux qui apparaissent grossiers au début vont se montrer intéressant par la suite. On croyait au début à de simples stéréotypes mais ils ont bien plus dans le ventre. J'avais regretté que les personnages en dehors de la Brigade du Faucon soient si peu développés mais en fin de compte ça ne pose plus de problème car ce n'est pas tellement le propos de la série.
De plus, je trouve l'ambiance particulièrement bien réfléchie. En fait, le fantastique intervient assez peu, même s'il a une place cruciale. Un bon équilibre qui m'a notamment rappelé celui que l'on trouve dans le très fameux Game of Thrones. Les scènes de batailles paraissent assez réalistes et j'aime beaucoup le soin apporté à resituer l'univers médiéval. Autre détail qui participe à la crédibilité de la chose : tous les personnages sont en armure pendant le combat de la tête aux pieds et même Casca (l'unique femme de la Brigade) alors que n'importe quelle autre série du même genre nous servirait des nanas les cuisses et la gorge à l'air. Mais par dessus tout, c'est l'art de faire grimper très lentement mais sûrement un sentiment de malaise alors même que la réussite sourit aux personnages principaux. Et sans vous spoiler quoi que ce soit, la chute pétrifie sur place.
Étonnement, l'aspect qui est un peu moins réussi dans Berserk réside dans les combats. Si les batailles sont très nombreuses, tout comme les effusions de sang, cela manque de piquant dans chacun des affrontements. Guts décime ses ennemis avec une facilité déconcertante et l'on a assez peu de duel. La plupart des batailles est remportée trop facilement. Du coup, l'anime reste prenant mais il aurait pu être bien plus haletant. Bien sûr, tout cela contribue à bâtir la légende autour de la Brigade. Donc on pardonne ce défaut à la fin de la série.
La série est très bonne aussi pour son animation très travaillée. Le character design reste très bon du début à la fin et même si le style a évidemment pris de l'âge puisqu'il a plus de quinze ans mais il est loin de paraître obsolète ! Je suis également fan de l'OST qui est de toute beauté, très mélancolique et qui a indéniablement quelque chose de magique. 

Berserk en anime mérite son titre de référence en Dark fantasy et vaut d'être vu ! Cependant, le véritable dénouement se trouve ailleurs, peut-être me lancerai-je dans le manga original ou bien me tournerai-je vers les films sortis récemment éventuellement. 

Hanoko, un épisode vu le 22/05/2013 puis tout de vu au 17/07/2013

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici