Avatar - le Dernier Maître de l'Air

Avatar - le Dernier Maître de l'Air

Titre original: 
Avatar: The Last Airbender
Pays d'origine: 
États-Unis, Corée du Sud
Genre: 
Fantastique, aventure, action, comédie, drame
Date de sortie originale: 
2005 (21 février)
Date de sortie en France: 
2005 (27 août)
Nombre d'épisodes: 
61 (trois saisons) + 1 épisode pilote (uniquement en DVD)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
61
Durée: 
23 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD
Prix: 
34,99€€ par coffret DVD

Résumé des épisodes

Avis

Ça faisait des années que j'entendais parler de cette série, que je voyais quelques bouts d'épisodes, que je tombais par hasard sur des images sur le web, etc. que je décide de commencer à regarder pour en avoir le coeur net. 

Avatar, de production américano-coréenne, est une série teintée d'arts martiaux et de magie inspirée de mythologie, philosophie, culture et traditions asiatiques (Chine, Japon, Tibet, Inde...). Elle nous propose une aventure opposant des peuples de clans opposés en conflit depuis un siècle. Au début, l'histoire semble très basique rudimentaire et les protagonistes un peu simplistes. Cependant, au fil des épisodes, le scenario se complexifie progressivement, l'histoire devient plus intéressante et les personnages se montrent de moins en moins caricaturaux.
Le dessin animé a été pensé pour être vu aussi bien par les petits que les grands car l'ambiance un peu enfantine est loin de tomber dans le puéril agaçant. En effet, à mesure que l'aventure se déroule, les personnages deviennent de plus en plus attachants et poilants (mention spéciale à Sokka et Iroh qui sont à mourir de rire), de concert avec l'histoire qui s'améliore à chaque épisode. Nos héros vont rencontrer des personnages divers et variés de chacun des peuples et leurs péripéties ne manqueront pas de rebondissements. Le schéma narratif peut paraître répétitif : Zuko, l'antagoniste principal rattrape Aang et ses compagnons, ces derniers s'en sortent d'une manière ou d'une autre, et rebelote l'épisode d'après. Cependant chacune de ces escarmouches n'est pas inutile et différents éléments importants sont disséminés à travers les épisodes de la série, même certains qui paraissaient anodins au départ. En outre, nous suivons en parallèle le parcours d'Aang et de Zuko, comme s'il y avait deux héros à la série, ce qui n'est pas mal du tout. L'empathie s'installe lentement mais sûrement, rendant la série si captivante. Certains moments du scenario manquant un peu de crédibilité viennent légèrement entacher le tableau, mais on pardonnera facilement ces défauts qui restent bénins et qui n'empêchent pas de se laisser emporter dans l'aventure. De plus, cela peut être être mis sur le compte de la destination de la série à un jeune public au départ, ils ne pouvaient pas non plus faire faire une histoire trop difficile à comprendre. Ce qui n'empêche pas la série de comporter de nombreuses subtilités. Par ailleurs, fait totalement inédit pour moi, j'ai même trouvé mimi les quelques romances de la série, moi qui d'habitude dans tout ce que j'ai pu voir restait, à défaut d'ennuyée, indifférente aux histoires d'amour.
Visuellement, là aussi la qualité est de mise. Ce sont des animateurs du studio Nickelodeon qui sont à l'origine de la série mais les épisodes sont réalisés dans des studios de Corée du Sud. On a donc à également sur le plan de l'animation une rencontre entre culture asiatique et occidentale pour un résultat plus que probant. Le dessin ne sont pas très détaillés et manquent un peu de richesse mais c'est très vivant. J'aime particulièrement les combats qui sont vachement dynamiques et joliment chorégraphiés. Les personnages ne font pas que s'envoyer des pétards et des flaques d'eau, ce sont aussi de fins pratiquants d'arts martiaux  . On ne s'ennuie donc pas à regarder chacun des combats ! Une grande réussite de cette série par rapport à la plupart des Animes Shônen nekketsu, est la gradation des pouvoirs. Dans n'importe quel shonen, les pouvoirs deviennent vite démentiels et plus rien n'est impressionnant. Tandis que dans Avatar, il y a toujours la parfaite mesure qui fait que les vrais grands combats en mettent vraiment plein la vue (la fin de la saison 1 et la fin de la saison 3) ! Et la mise en scène suit parfaitement pour sublimer le spectacle. 

Donc même s'il ne payait pas de mine au départ, Avatar, le Dernier Maître de l'Air s'est révélé super prenant et a de quoi séduire un large public. Une excellente découverte, je comprends mieux la raison de son succès mérité =) 

Hanoko, saison 1 vue, le 25/09/2013 et les deux autres de vues un mois plus tard

La série a été adaptée en film nommé Dernier Maître de l'Air (Le) ainsi qu'en manga Dernier Maître de l'air (Le). Une série spin-off est sortie en 2012 nommée La Légende de Korra.
À savoir que ce dessin animé a aussi été adapté en plusieurs comics et jeux vidéo.

Hanoko

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici