Autre Monde (l') - Moi qui suis là maintenant...

Autre Monde (l') - Moi qui suis là maintenant...

Titre original: 
Ima, Sokoni Iru Boku
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Drame, aventure, guerre
Date de sortie originale: 
1999-2000
Date de sortie en France: 
2002
Nombre d'épisodes: 
13 (terminé)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
13
Durée: 
25 minutes chaque
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
9,95€ à 22,95€ le coffret selon l'édition (trois différentes), trois coffrets

Opening/Ending

Opening : Ima, Sokoni Iru Boku - Toshio Masuda

Ending : Komoriuta - Reiko Yasuhara

Avis

"On aurait pu croire que cet anime était destiné aux enfants, avec un scenario dans le principe du héros improvisé sauvant la princesse des méchants. La réalité est tout autre, et je déconseille ce titre aux moins de 12 ans.
L'histoire commence donc classiquement : Shû rencontre Lala Ru, taciturne mais jolie demoiselle. Elle se fait attraper par des soldats montés sur des dragons d'acier. Shû décide de lui venir en aide et est donc embarqué dans un autre monde. Celui-ci est en guerre pour une seule et unique chose : l'eau, qui fait défaut sur cette planète. La raison de la capture de Lala Ru est son mystérieux pendentif avec lequel elle peut fournir de l'eau en quantités. Pourquoi refuse-t-elle de s'en servir en laissant ainsi la population à l'agonie et en proie aux conflits ? Je vous laisse le découvrir. 

L'anime touche principalement au sujet de la guerre, d'un point tout à fait réaliste. C'est pourquoi cet anime n'est pas pour les enfants : on parle de meurtres, de viols, de rapts d'enfants et d'hommes pour grossir les rangs... De nombreuses scènes sont seulement suggérées (et c'est bien suffisant) mais nous assistons dès l'épisode 2 à de la torture et de la violence. Rien de gratuit toutefois, tout est justifié dans cet anime, ce qui fait son atout. La guerre dans tous ses états, que ce soit du point de vue du dirigeant, des soldats, des civils et du pauvre bougre qu'est Shû, gamin les doigts pris dans un engrenage malgré lui.
D'ailleurs, Shû, malgré son côté héros classique épris de justice, reste un gamin de son âge, impulsif et borné. C'est aussi un atout de l'anime puisque l'histoire n'est pas dirigée par ses actes de bravoure, elle en est seulement ponctuée. La guerre est la véritable héroïne de l'histoire de cet anime.
Lala Ru est un personnage assez antipathique. Elle parle très peu, est passive au possible, se laisse balloter par les évènements sans réagir. On la sent lasse, et c'est compréhensible, lorsque l'on connait son histoire.
Les personnages secondaires ont aussi leur importance. La plupart sont traités avec profondeur et justesse, un bon point là encore. Le gros méchant de l'histoire est juste effrayant au possible. 

Graphiquement, c'est assez vieillot mais cela passe bien. Le trait est simple, la colorisation et l'ombrage aussi. L'anime est dynamique, le chara-design passe bien.
Musicalement, les génériques sont sans grand intérêt. Dans les épisodes, des thèmes agréables de violons, d'orchestre, qui pour le coup n'ont pas pris une ride. Les voix japonaises sont bien choisies.
J'ai regardé l'ensemble des épisodes avec célérité. L'anime prend à la gorge et t'entraîne jusqu'au bout, car on veut savoir comment cela se termine. La fin est juste, pas d'happy end, pas frustrante. 

En somme, c'est un bon anime que je recommande, pour les grands cependant. 

DDG, le 31/07/12, tous les épisodes vus

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici