Espace membre en maintenance
Retour à la liste des articles

Hanoko, Mardi 10 Janvier 2017 à 11h48

Entretien avec Minoru Takeyoshi sur le Couvent DES DAMNÉES 

En janvier février paraît en France un manga d'une nouvelle auteure: Couvent DES DANMÉES (Le) de Minoru Takeyoshi. Un manga qui a été encensé par plusieurs mangakas au Japon tels que Yu Itoh, Hiromu Arakawa, Masami Yûki et Makoto Yukimura. Pour marquer le coup, Glénat réalisé un petit entretien réalisé auprès de Minoru Takeyoshi que nous vous proposons de découvrir, afin de connaître la génèse de son manga. 

 

Il est assez rare de voir s'intéresser un auteur japonais à cette période historique. Quel a été le point de départ à la réalisation de cette série?
Minoru Takeyoshi: J'avais envie de dessiner des femmes qui se battent et réfléchissent sans céder aux violences et aux pressions de leur communauté. Et quand j'ai cherché l'arrière-plan qui mettrait le mieux en valeur ce genre de protagoniste, mon intérêt s'est porté sur le XVIème siècle, une époque où la Réforme protestante et la diffusion de l'imprimerie ont permis aux gens d'exprimer et de confronter leurs opinions. 

Vous traitez avec précision des éléments historiques liés à la religion, les sciences, les traditions et même les techniques de torture. Comment vous êtes-vous informée sur l'époque?
Minoru Takeyoshi: En lisant des livres et en regardant des films. C'était difficile parce que de la même manière qu'il peut être difficile pour les occidentaux de faire la différence entre les cultures du Japon, de la Chine ou de la Corée, les japonais ont du mal à différencier les cultures des pays d'Europe. 

Comment avez-vous construit votre héroïne Ella? A-t-elle été inspirée par d'autres héroïnes fortes? Si oui, lesquelles?
Minoru Takeyoshi: Certaines héroïnes historiques comme Jeanne d'Arc ont pu jouer un rôle, mais Ella est surtout née de l'idée que même parmi les foules anonymes, il devrait se trouver des gens qui ont mené des vies héroïques. 

Quels sujets souhaitez-vous aborder au travers de cette oeuvre?
Minoru Takeyoshi: Elle est un personnage qui garde la tête sur les épaules et n'abandonne jamais quelles que soient les circonstances. Je l'ai voulue comme un modèle de courage. Même si cette histoire se passe dans un milieu épouvantable, j'espère qu'on en ressort revigoré.
J'ai développé un vif intérêt pour l'Europe à travers les livres que je lisais étant enfant et je pense que leur influence se fait sentir dans ce manga. Je suis ravie qu'il soit publié en France et qu'il soit lu par des français! 


Une auteure à suivre qui refera probablement parler d'elle! 

Commentaire


Retour à la liste des articles