Retour à la liste des articles

Hanoko, Samedi 17 Décembre 2016 à 11h57

Japan Touch et Salon de l'Asie 2016 à Lyon 

Le 10 et 11 décembre 2016 à Lyon avaient lieu deux événements. La Fête des Lumières, spectacles dans la ville et un autre à Eurexpo qui nous concerne ici: la Japan Touch. Cette convention, arrivée à sa dix-huitième édition, a commencé toute petite pour devenir aujourd’hui une importante manifestation pour les fans de manga, gamers et autres geek, mais aussi un plus large public. Elle accueillait en effet en son sein le Salon de l’Asie, avec l'Inde, le Laos et le Cambodge à l'honneur pour cette édition (peut-être étaient-ce d'autres pays précédemment).  

 

La partie Japan Touch est assez classique pour une convention dédiée aux mangas et compagnie. Des stands marchands en tout genre répondent présents: boutiques de manga, DVD, goodies, cosplay, créateurs de bijoux, vêtement et fanzinats. La base quoi qu'on retrouve partout. Nous avions aussi le sempiternel espace exposition de voiture dont l'intérêt m'a toujours échappé, une scène principale pour diverses animations, l'espace arts martiaux et l'espace restauration. 

Ce qui était appréciable est l'espace dans la convention. Les allées sont plutôt larges, elles permettent une circulation assez bonne et on s'y retrouvait sans peine. Plusieurs zones de démonstrations étaient dédiées aux arts martiaux, entre kung-fu, aïkido, kyudo. 



Petit coup de cœur amusant, une arène où l'on pouvait faire des combats de sumo en portant un costume grossissant!


Des dragons chinois dans le coin arts martiaux qui ont eu beaucoup de succès auprès des enfants!
 

Et sans oublier un coin gamer avec des consoles next gen tout comme du old school sur des bornes d'arcades.

 

L'espace de restauration était très grand aussi, qui permettait au plus grand nombre de pouvoir s'installer confortablement sur un table pour déjeuner.  

 

Tout ne s'entassait pas les uns sur les autres pour exploiter au maximum la place dans les halls et faire un maximum de fric au prix de la fluidité du passage des personnes. Dans les petits détails mais plaisants, les allées étaient relativement propres, il y avait quelques déchets ça et là, mais pas le champ de bataille qu'on peut trouver dans d'autres conventions. En revanche, il y avait souvent des problèmes d'organisation au niveau des files d'attentes, pas définies, il nous est arrivé souvent de tournicoter avant de trouver la file qui nous concernait pour entrer dans la convention ou acheter à manger à certains stands. 


Une jolie fontaine pour le stand des poivrots, test de sake!
 

Comme toute convention, on pouvait assister à diverses conférences et spectacles. Tout n'était pas très intéressant et il y avait peu d'auteurs asiatiques prestigieux d'invités, mais dès qu'on ne s'appelle Japan Expo, ça devient tout de suite plus difficile d'obtenir la venue de beau monde. Toutefois, on a pu découvrir des choses intéressantes, moins connues. À commencer par une troupe de ninjas danseurs assez sympathique. Dommage que l'enthousiasme du public ne suivait pas, ils méritaient un bien meilleur accueil. Cependant, le dimanche était plus enjoué que le samedi, où le public n'attendait qu'une chose, le concours de cosplay, et se fichait un peu de ce qui se passait avant. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de suivre sa conférence, mais j'aurais bien aimé découvrir par exemple le travail de Masakata Kobayashi qui m'aurait permis de rebondir en plus sur le concert de Jam Project (qui ont notamment fait des génériques de tokusatu). Et le dimanche en fin d'après-midi a eu lieu un concert de Tsu Shi Ma Mi Re

 

Elles manquaient encore un peu de maturité pour la composition de leurs morceaux et la partie chant. Néanmoins, elles ont mis le feu au public, pour la plupart néophyte. Elles se donnaient à fond et leur gnac était très communicatif. Un groupe à suivre en tout cas! La chanteuse a même sauté dans la petite foule pour conclure en beauté! 

Et n'oublions bien sûr pas les cosplayers qui font aussi une grande partie de l'attraction dans toute convention. Ils n'étaient pas forcément hyper nombreux mais nous pouvions croiser quelques superbes cosplayers parmi les séries phares du moment où certaines moins connues. 


Du Pokémon Gijinka
 


Une groupe Vice-versa parce oui, on croisera toujours du Disney dans une convention...




... Et du du League of Legend aussi.


Grand rassemblement Naruto


Une création de cette cosplayer


Du Blue Exorcist


Parmi les raretés, un cosplay de Arms Peddler (The)


pour le délire du Bokusatsu Tenshi Dokuro-chan!


Ergo Proxy pour les connaisseurs aussi
 


Pour la partie Japan Touch, il y avait donc de quoi s'occuper pendant les deux jours de la convention mais ce qui a fait la différence à mes yeux demeure dans conteste le Salon de l'Asie. 

 

Relié directement à Japan Touch, sans voir à passer une seule porte, le Salon de l'Asie a été une véritable bouffée d'air frais. 

 

Même si nous n'étouffions pas à Japan Touch pour autant, cette partie était beaucoup moins bondée, avec des stands organisés sous formes d'ilots et non en allées. Le public visitant cette partie était clairement différent, davantage de familles, d'adultes, moins de fans de mangas. Cette partie proposait des expositions photo et de peintures, des conférences et projections, quelques spectacles, des stands de vente de livres. 




Une authentique démonstration de danse indienne, loin des clichés bollywoodiens
 


Un lieu de rencontre avec des personnes qui ont fait de longs séjours en Inde ou au Cambodge pour des raisons humanitaires ou simplement par passion. C'était une belle occasion de découvrir ces pays d'un point de vue autre que touristique, apprendre leur culture, leur état d'esprit, etc. Si jamais je retourne à Japan Touch, j'essaierai de passer plus de temps dans le salon de l'Asie! 



Shooting photo avec Rem de Re:Zero Kara Hajimeru Isekai Seikatsu

Du Magi - The Labyrinth of Magic

Un lieu assez apprécié des cosplayers aussi
 

 

De manière générale, je n'attends plus grand chose d'une convention, la plupart se ressemble beaucoup. Pour Japan Touch donc, nous retiendrons une convention assez généreuse, grâce à son bon agencement, son contenu tout à fait honorable et son bonus non négligeable, le Salon de L'Asie. 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster des commentaires.
Docteur Spider 
22/12/2016 à 19h38

Chouette article ! 


Retour à la liste des articles